Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   Début  «  1  2  3  »  Fin 

pbo


Localisation : 33 (Gironde)
Messages : 2369


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 05-03-2010 18:28 »

Brunet, c'est nettement mieux pour ta BdB. C'est bien de la faire munuellement avec ta feuille blanche, mais pour plus de facilité, tu peux aussi mettre ton APN sur la position lumière du jour. C'est plus facile et rapide et généralement les résultats sont bons.
Par contre, ta 2eme série illustre moins bien un changement de PDC, et ce malgré tes changements d'ouverture. Cela vient comme le dit Sacrovir sans doute de la focale mais aussi du choix du sujet et du fond, et de leur placement dans l'espace.

Ne vous forcez pas à photographier des arbres ! C'est juste un exercice... C'est beaucoup mieux pour bien visualiser l'étendue de la PDC d'avoir des sujets éloignés dans l'espace à intervalles réguliers. C'est pour ça que j'avais choisi du texte, mais vous pouvez comme le suggère Sacrovir les dents d'un rateau, un alignement de piquets, des poteaux téléphoniques, un grillage, un paysage avec plusieurs plans, etc.

ziho


Messages : 13


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 05-03-2010 18:51 »

bravo pour l'idée et merci à tous les photographes

Bonsaidu33


Messages : 160


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 08-03-2010 13:53 »

bonjour à tous,
Pourquoi certains font de la photo sur pellicule et d'autre sur carte SD ?
La qualité est-elle meilleur ?
c'est pour le plaisir du toucher des pellicules ?

pbo


Localisation : 33 (Gironde)
Messages : 2369


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 08-03-2010 14:04 »

L'argentique et le numérique ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. En termes de qualité, le numérique a maintenant rattrapé l'argentique. L'inconvénient principal de ce dernier est le coût des traitements.
Personnellement, à moins d'être "puriste", et passionné par les procédés anciens et d'avoir le plaisir de toucher aux joies du labo, je recommande toujours de préférer le numérique qui est nettement plus abordable en termes de coût et permet des résultats aussi bons.

Dans le cadre d'une pratique annexe pour amateurs de bonsaï, pas d'hésitation : préférez le numérique sans états d'âme !

Bonsaidu33


Messages : 160


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 08-03-2010 14:16 »

merci pour cette réponse
as-tu un site où tes photos sont exposées ?

J'en profite d'avoir des connaisseurs à ma portée pour vous poser une question de toujours à laquelle je n'ai jamais eu de vrai réponse.

Sur les appareils on peut régler le nombre de pixels que l'on veut ( 1M, 2M...12M ) à quoi ça sert ?
Est-ce que d'être en 1M ou 12M cela change quelque chose pour quelqu'un comme moi qui les garde sur PC ou au mieux les développera en 10x15 ? Personnellement je ne vois pas de différence même en grand sur mon PC

Sacrovir


Localisation : Eure et Loir
Messages : 377


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 08-03-2010 15:00 »

Juste PBO. Je rajouterais qu'en numérique, en dehors de la PDV automatique, il faut passer par des réglages (BDB par exemple)si l'on veut faire "de la photo". En argentique, si l'on évalue la bonne exposition, la "pelloche"  et ses trois couches de couleurs, se charge de tout! Les labos font des corrections de base lamda pour la couleur, "et pis c'est tout". De plus je pense que le rendu de l'argentique est plus artistiquement intéressant que le numérique, à l'instar de la vidéo par rapport à l'image cinéma;ça n'engage que moi.
Pour la démarche de ce post, le numérique: oui.
D'ailleurs, il serait peut-être intéressant de prendre des clichés avec les deux techniques, pour ceux qui possèdent les deux appareils.
Je vais essayer de retrouver des clichés de bonsaï en plein air, faits il y a peu de temps, en numériques.

pbo


Localisation : 33 (Gironde)
Messages : 2369


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 08-03-2010 21:52 »

Bonsaidu33 a écrit:


Sur les appareils on peut régler le nombre de pixels que l'on veut ( 1M, 2M...12M ) à quoi ça sert ?
Est-ce que d'être en 1M ou 12M cela change quelque chose pour quelqu'un comme moi qui les garde sur PC ou au mieux les développera en 10x15 ? Personnellement je ne vois pas de différence même en grand sur mon PC
La course aux pixels qui a longtemps été un argument marketing des marques pour vendre leur camelote n'a rien à voir avec la qualité du cliché (du moins, depuis que le moindre téléphone de base atteint les 2 millions de pixels).
Alors à quoi ça sert d'avoir un maximum de pixels ?
Principalement, à pouvoir faire des tirages papier ou des impressions offset de grande taille. Plus on a des pixels dans une image, plus on peut agrandir le tirage papier sans perdre de finesse et de précision.
Par exemple, avec 8 millions de pixels, on peut tirer un format A4 en qualité maximum.

L'autre avantage d'avoir un maximum de pixels est de pouvoir recadrer lors du traitement en aval de la PDV, et de conserver encore des pixels et une définition suffisante malgré le recadrage...

Si les photos ne sont pas destinées à être tirées sur papier, inutile de garder des fichiers énormes qui prennent de la place sur les disques. Voilà pourquoi les boitiers reflex professionnels atteignent actuellement les 22 millions de pixels (images destinées à être imprimées en grand), et que les appareils pros en moyen format peuvent atteindre les 50 ou 60 millions ! (affiches 4 x 3 mètres, voire davantage).
Ton APN te laisse donc le choix de définition de tes fichiers, en fonction de l'utilisation que tu comptes en faire...
wink

(Pour ce qui concerne mon site, il est en cours de finition (mais ce n'est pas du tout des photos de bonsaî donc on est un peu hors-cadre de ce fil de discussion, et même de ce forum...)

Bonsaidu33


Messages : 160


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 08-03-2010 22:05 »

ok merci beaucoup pour les infos c'est bien ce que je pensé mais pas aussi clairement du tout

Luc


Localisation : Nîmes
Messages : 3131


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 10-03-2010 12:10 »

Sacrovir a écrit:

...En argentique, si l'on évalue la bonne exposition, la "pelloche"  et ses trois couches de couleurs, se charge de tout! Les labos font des corrections de base lamda pour la couleur, "et pis c'est tout". De plus je pense que le rendu de l'argentique est plus artistiquement intéressant que le numérique, à l'instar de la vidéo par rapport à l'image cinéma;ça n'engage que moi...
La pelloche faisait tout, à la seule condition qu'elle soit bonne, à l'instar du capteur (une velvia, une Tmax, une kodachrome ou bien une ilford HP5 n'avaient pas grand chose a voir entre elles ni avec des émulsions génériques type carrouf ou casino qui étaient quand même les plus vendues...)
Les capteurs ont fait d'énormes progrès, la différence fondamentale qui existe entre numérique et argentique c'est que la réponse du capteur est linéaire alors que celle de l'émulsion diminuait quand l'exposition devenait importante. En clair, dans les hautes lumières le capteur bouffe les détails, c'est "l'écrêtage" alors que le film en gardait beaucoup plus. Autre différence le bruit numérique (c'est un phénomène électronique inconnu des émulsions...) dans les basses lumières. Avec les nouveaux capteurs on a des résultats nettement meilleurs qu'avec les émulsions,des équivalents 6400 isos peuvent être utilisés en numérique, quid des pelloches ? avec des rendus extraordinaires !!!
L'effet de grain peut être "reproduit" avec n'importe quel bon logiciel photo (lightroom, aperture etc...)
J'étais intégriste de l'argentique, mais j'avoue que les progrès du numérique m'ont cloué le bec...
trois liens vers des galeries numériques pour te convaincre.
Xavier Jamonet, Vincent Munier et le collectif Bouts de planète...
Régalez vous !

"Celui qui sait qu'il ne sait pas, éduque le. Celui qui sait qu'il sait, écoute le. Celui qui ne sait pas qu'il sait, éveille le. Celui qui ne sait pas qu'il ne sait pas, fuis le."
Se Ma-fa, Règles, IV ; IVe s. av. J.-C.

"La science mal comprise c'est pire que l'incompétence"

Sacrovir


Localisation : Eure et Loir
Messages : 377


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 12-03-2010 00:59 »

La pelloche faisait tout, à la seule condition qu'elle soit bonne, à l'instar du capteur (une velvia, une Tmax, une kodachrome ou bien une ilford HP5 n'avaient pas grand chose a voir entre elles ni avec des émulsions génériques type carrouf ou casino qui étaient quand même les plus vendues...)

Cela va de soit.
Bien sûr que l’on a tous craqué pour le numérique, avec sa pléthore de réglages étonnants, un peu rébarbatifs pour certains. Cette technologie engendre par ailleurs le réflexe « mitraillage économique » et ce n’est plus tout à fait de la photo … Autre débat.
C’est vrai, les capteurs sont devenus très performants ; je dirais, trop performants. Ils révèlent des détails, dans les ombres en particulier, que je ne souhaite pas toujours voir… L’argentique perdure dans mon esprit, pour la raison majeure qu’il impose à tout photographe, la réflexion créatrice.
Lorsque Cartier Bresson photographiait un personnage, il l’observait une heure durant, puis à un certain moment, il prenait son Leïca , faisait deux clichés, et il y avait le bon.
Je ne photographie pas de la même manière avec un Hasselblat et un D300. Mais les deux me conviennent et sont complémentaires.
Pour en revenir à ce post, les APN sont parfaits pour les bonsaïstes qui veulent communiquer leurs travaux et créer une galerie photo digne de ce nom.
Donc des essais, des tentatives, à l’instar de Brunet et des trucs de PDV (cadrage, optiques, décors, lumière) et qui sait, pour les plus ambitieux,
Le relief 3D anaglyphe…
Quand on pense que Louis Lumière à mis au point les émulsions de ses autochromes à base de « fécule de pomme de terre ». Et quelles photos : les premières diapositives !

Brunet


Localisation : Montévrain (Seine-et-Marne)
Messages : 2202


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 12-03-2010 01:05 »

Prêt pour la suite Patron lol

Nul se sait la quantité d'Amour que contiennent mes Aspirations vers le Beau

Sacrovir


Localisation : Eure et Loir
Messages : 377


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 12-03-2010 11:17 »

Patron, n'exagérons pas. D'abord, le patron, c'est Pbo. Le but, rappelons-le est de faire part de sa technique de PDV personnelle pour en faire profiter les autres et le cas échéant d'en corriger les paramètres.
Peut-être que toi, Brunet, tu pourrais  ouvrir le bal avec ton matos fraîchement acquis? Une photo du bonsaï et un photo de l'installation du studio. Luc se fera sans doute un plaisir de participer; le numérique il connaît.

Brunet


Localisation : Montévrain (Seine-et-Marne)
Messages : 2202


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 12-03-2010 11:53 »

Pour le Studio . . . voila ce que ça donne :

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2130/essais-001bis.JPG

Nul se sait la quantité d'Amour que contiennent mes Aspirations vers le Beau

Luc


Localisation : Nîmes
Messages : 3131


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 12-03-2010 23:09 »

Sacrovir a écrit:

... Luc se fera sans doute un plaisir de participer; le numérique il connaît.
Bien sûr s'il n'y a que ça pour te faire plaisir...
Par la même occaz, voilà la preuve qu'il n'y a pas besoin de "studio" pour faire de la photo, c'est à la portée de tout le monde, il suffit de comprendre ce qu'on fait. Note que les bouteilles dans le studio sont facultatives. Après ça tu m'excuseras, mais je resterai silencieux et je continuerai à boire tes écrits !!! (au passage, je sais que la photo est perfectible...)
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2157/mini_img7972c.jpg

et le studio photo pro :
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2157/mini_img8609.jpg

"Celui qui sait qu'il ne sait pas, éduque le. Celui qui sait qu'il sait, écoute le. Celui qui ne sait pas qu'il sait, éveille le. Celui qui ne sait pas qu'il ne sait pas, fuis le."
Se Ma-fa, Règles, IV ; IVe s. av. J.-C.

"La science mal comprise c'est pire que l'incompétence"

Sacrovir


Localisation : Eure et Loir
Messages : 377


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 13-03-2010 02:05 »

Oui, pour ta belle orchidée, Luc. Pour un bonsaï plus volumineux et plus complexe, c’est une autre paire de manche. Quoiqu’il en soit, entre le fond blouson noir, les papiers blancs réflecteurs et diffuseurs du  flash additionnel, le pied et le déclencheur souple ; il s’agit quand même d’un mini studio. Et je ne tiens pas compte des bouteilles…
Bon exemple de toutes les façons pour les débutants.
Merci de « déguster » mes écrits, mais seulement avec modération… Et que cela ne te condamne pas au silence.
In vinum veritas.

Sacrovir


Localisation : Eure et Loir
Messages : 377


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 13-03-2010 02:16 »

Brunet a écrit:

Pour le Studio . . . voila ce que ça donne :

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2130/essais-001bis.JPG
Cet endroit est intéressant pour la photo lumière du jour. Ta fenêtre de toit sert de "douche" lumineuse, ta fenêtre tu peux éviter sa lumière et te servir de tes deux parapluies diffuseurs 5500°K.
Plus ton  mur qui te sert de fond (à habiller). Tu devrais maîtriser.

pbo


Localisation : 33 (Gironde)
Messages : 2369


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 13-03-2010 11:39 »

Sacrovir a écrit:

Patron, n'exagérons pas. D'abord, le patron, c'est Pbo.
Hop hop hop ! Pas de "patron" ici, ma parole !
J'ai juste ouvert ce fil pour répondre à une demande qui commencait à devenir difficilement gérable car pas facile de répondre en Mp simultanément à plusieurs personnes... C'est tout !

Je ne passe pas ici tous les jours, mais ce fil est le votre. N'hésitez pas à poster vos essais, vos questions, et aussi à partager vos expériences. Luc à ce propos, tes interventions sont bienvenues. N'hésite pas donc à le faire si tu en as envie.wink
Je vois que tu utilises les flashes déportés. C'est un type de travail que je pratique et que nous aborderons aussi pour ceux qui sont (ou qui souhaitent) s'équiper.
Moi par contre, je ne fais pas du tout de macro, et ton expérience sera précieuse pour tous ceux qui souhaitent aborder ce type de photo.

Pas trop le temps ce WE, mais j'essaie de repasser cette semaine pour aborder d'autres notions évoquées dans le petit sommaire donné en ouverture de ce fil.

wink

Brunet


Localisation : Montévrain (Seine-et-Marne)
Messages : 2202


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 18-03-2010 15:08 »

Il est passé où l'énoncé du deuxième exercice ?

Nul se sait la quantité d'Amour que contiennent mes Aspirations vers le Beau

Greg_San


Localisation : Nord
Messages : 3017


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 18-03-2010 15:16 »

La suite de l'atelier photo ici : Atelier photo didactique : l'exposition

Vous pouvez continuer à poster ici vos photos sur la "profondeur de champ" ;-)

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

YAOSEFU


Localisation : la ciotat
Messages : 228


Message privé Site Web
 

Re: Atelier photo didactique : la profondeur de champ

« Réponse : 27-03-2010 20:22 »

bonsoir

interessant post qui j'espére finirat par me decidé a acheter un reflexe numeriquue

j'ai pas lu l'importance de la taille du capteur que peus avoir sur les photos !!

10 mégapixels sont ils different que le format soit en 24x36 ou 22,2 x 14,8 ?

yao

Page:   Début  «  1  2  3  »  Fin 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » OUTILS ET MATERIEL » Atelier photo didactique : la...