Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   1 

Michel Sacal


Messages : 14149


Message privé Site Web
 

Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 19:59 »

Dans tous les bouquins,dans toutes les conversations un seul constat :
Dès que les bourgeons apicaux arrivent il faut pincer. Dès que les chandelles s'ouvrent, il faut pincer. Dès qu'un if ou un picéa déploie ses jolis rameaux, vite en arracher la moitié.

En fait il faut réfléchir un peu.
L'arbre débourre sur ses réserves de l'automne dernier. Il s'épuise à créer une nouvelle ramification et surtout de nouvelles feuilles ou aiguilles qui sont alors des machines à photosynthèse qui fonctionnent à 100 %.
Ce nouveau feuillage va permettre à l'arbre de pousser, puis de faire des réserves lors de la lignification.

Si on pince on casse la belle mécanique.

On dit que le pincement permet d'avoir des entre-noeuds courts. Pas tout à fait vrai. On fatigue tellement l'arbre qu'il s'affaiblit et ne pousse plus. Les entre-noeuds courts arrivent naturellement avec la maturation de l'arbre.Vous verrez qu'après 15 ans de culture (oui c'est long, on ne fait pas un bonsaï en 5 ou 10 ans) les premiers entre-noeuds sont courts. Il est illusoire d'en créer sur de jeunes plants d'érables par exemple. Vous pourrez aussi en obtenir de courts en évitant de fertiliser avant et pendant que l'arbre débourre. le mieux est d'attendre le début de la lignification en mai. Un arrosage modéré, une bonne exposition au soleil favorisent aussi les entre noeuds courts.

On peut pincer très tôt les arbres très matures ou en préparation pour une expo. A mon avis c'est tout.

Par contre ce dont on n'entend jamais parler ce sont les tailles d'éclaircissement sur le feuillage.
On coupe les pétioles des feuilles les plus grosses, celles qui masquent les plus petites. Celles qui poussent fortement vers le haut, celles qui poussent misérablement vers le bas (elles sont faibles, ne feront jamais rien, elles pompent de l'énergie au lieu d'en fournir). C'est actuellemnt qu'il faut faire ces travaux très bénéfiques pour l'arbre. la taille des rameaux viendra dans 15 jours environ.

Même chose pour les pins. Favoriser le mekiri plutôt que le metsumi.

Qu'en pensez-vous ?

Chiryu

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:11 »

Moi je pense que c'est mieux de laisser pousser puis de tailler .
Mais la j'y comprend plu rien , par exemple un erable qui as un jeune rameau qui ce devellope a un endroit non souhaiter , ou qui pousse vers le haut , le bas , on en fait quoi on le pince dés le debut , faut il sélectionner les bourgeons les plus interressant dés le debut , pour que comme ca toute l'énérgie de l'arbre sera distribué a bon escient .
Bilan : je pense qu'il faut selectionner les bourgeons , les laisser pousser , puis lorsqu'il y as une bonne lignification tailler a deux feuilles , puis develloper la ramification .

Michel Sacal


Messages : 14149


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:28 »

Former un jeune plant est une autre chose. Effectivement on peut faire des tailles précoces et enlever des rameaux qui partent de mauvais endroits et vont puiser trop d'énergei.

mais par exemple, si un jeune plant démarre avec de longs entre-noeuds on pourra soit rabattre complètement une fois les rameaux lignifiés, soit attendre la fin de l'hiver et rabattre complètement.
Le nouveau bourgeonnement donnera peut-être des entre-noeuds courts, mais ce n'est pas sûr. Quelques fois il faut 5 saisons pour arriver à un bon résultat.

JPO2


Localisation : nord isère
Messages : 1717


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:32 »

Entièrement d'accord avec michel , mais ces remarques on ne peut la faire qu'après pas mal d'années d'experience et .... de bêtises ( quand on me demande en quelle année j'ai commencé , je réponds généralement , vers 1980 , çà fait en gros 30 ans que je fais du bonsai dont 10 années de bêtises ) .
Concernant les pincements , si j'ai rapidement compris pour les feuillus , çà a été plus long pour les conifères mais la vigueur de mes arbres après l'abandon du pincement et la mise en application du "mekiri" est là pour prouver que c'est une bonne technique même si certains de mes plus vieux sujets ont supporté le traitement sans broncher , je pensent qu'ils seraient bien plus beaux aujourd'hui si je l'avait appliquée plus tôt .
A mes débuts , les forums n'existaient pas , ces moyens de communication  informatiques servent également à çà , ne pas refaire les bêtises qu'on fait les plus anciens et à progresser .

Pour Chiryu : ce qui est important , c'est la vigueur et la santé de l'arbre , le rameau qui est pas à la bonne place , tu a le temps de le tailler à la fin de la saison de végétation ( sur les érables du japon par exemple , même aboutis , on est obligé de temps à autre de laisser pousser des rameaux non nécéssaires sans les tailler toutes une saison pour ne pas affiblir l'arbre ).
A chaque nouveau rameau correspondent de nouvelles racines , un racinaire fort , c'est un arbre fort .
Et avant de tailler , pourquoi ne pas utiliser ce rameau disponible pour une greffe par approche pour créer une branche où tu le désires.

BONSAI : "un concentré de temps et d'espace" A. MONTAGNE

Chiryu

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:37 »

Quanr tu dit rabattre , tu veut dire au premier entre noeud ?
Mais quand on as laisser pousser une branche , ligaturer , etc ...
Mais que le premier entre noeud ce trouve loin du tronc , que faire ?
Rabattre la branche prés du tronc , et on aura alors de nouveau bourgeons qui formeront un nouvelle branche , mais du coyup o auras perdu du temps sur la premiére branche car on aura pas stopper le premier entre noeud en le pincant !
En faite comment creer une branche principal avec une belle ramification si dés le depart on ne pince pas asser tot ?

biogold


Localisation : lyon gerland
Messages : 629


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:39 »

perso moi aussi je préfère laisser pousser et tailler , je pense que c'est meilleur pour l'arbre, qu'il s'épuise moins, après tout les arbres qui habitent sur nos places ne sont taillés qu'au printemps!! de plus pour moi qui suis débutant je m'apercois qu'il est difficile parfois de s'y retrouver, car beaucoup d'avis se contredisent alors j'essaie de faire de mon mieux  en observant mes arbres wink

Un pigeon, c’est plus con qu’un dauphin, d’accord…mais ça vole!!!
Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent

JPO2


Localisation : nord isère
Messages : 1717


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:43 »

Qu'est ce qui pousse le plus vite , une branche que l'on taille ou une branche que l'on ne taille pas ?
Une branche que l'on ne taille pas bien sûr , il vaut mieux laisser pousser la branche jusqu'au diamètre désirée et tailler court ensuite ( attention aux espèces sensibles aux retrait de sève tout de même ) , une multitude de bourgeons adjacents vont apparaître et tu n'auras que l'embaras du choix.

BONSAI : "un concentré de temps et d'espace" A. MONTAGNE

Michel Sacal


Messages : 14149


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 20:48 »

Les tailles en période de végétation doivent être faites lorsque les bourgeons situées aux aisselles des feuilles sont déjà bien apparents.

Ce point est très très important et il est bon de le dire...

Chiryu

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 21:00 »

Et ben c'est genial on apprend beaucoup sur ce fil , vraiment de bon conseil !
Par contre ce que je comprend pas , si j'ai une branche qui mesure disont une trentaine de centimétre , le diamétre souhaiter est la , ou tailler la branche ? pour avoir des bourgeons qui feront la ramification futur .

Louis-VB


Localisation : Isère
Messages : 303


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 21:18 »

J'ai une autre question...
Le pincement ne sert-il pas aussi a equilibrer la force entre les differents rameaux, notamment dans le cas des especes ayant une  forte dominance apicale?
Quand je vois les branches basses d'un de mes pentaphylla, je les trouve bien faibles et avec des chandelles pas tres spectaculaires. Je me pose donc aussi cette question:
Pincer ou ne pas pincer au sommet de l'arbre?...

matt


Localisation : Béziers
Messages : 4325


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 22:15 »

Sur les pins en pahse avancée de construction, je me permets en effet de pincer les quelques chandelles bien plus fortes que les autres, quand il y en a. Afin d'équilibrer, au bénéfice des branches basses et faibles.

Mais cela ne favorise pas le bourgeonnement arrière. C'est le rôle du mekiri, ou du simple désaiguillage.


Chiryu

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 22:19 »

Pour ce qui est de la beauté de l'arbre , pourquoi ne pas construire sa structure au fur et a mesure et pour que l'arbre croisse dans de bonne conditions avoir aussi des branches de compléments .
Donc branches principal plus branches de compléments , du coup l'arbre sera toujours jolie , et on pourra l'ameliorer sans avoir de grosse coupe a faire sur des branches inutile .

Michel Sacal


Messages : 14149


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 22:43 »

Comment faire une branche ? Le sujet a été traité il y a peu.

Je ne trouve plus le fil...  sad

Quant aux entre noeuds voir ici :

http://www.edgbonsai-fr.com/index.php?o … pic=9794.0

Chiryu

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 13-05-2008 22:55 »

Et pour le pincement des bourgeons , y a t'il une conclusion ?
Je viens de regarder une fois de plus ton dvd "erable" michel ,  j'ai retenu que selon l'arbre biensur , le pincement serais a effectué sur le bourgeon apicale  , mais peut etre que le pincement a un meilleur effet sur un arbre mature ?
Sur un arbre en construction , mieux vaut peut etre laisser pousser , pratiquer une defoliation (mi juin mi mai) et a ce moment  pratiquer une taille ?

matt


Localisation : Béziers
Messages : 4325


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 14-05-2008 07:43 »

Il faut distinguer, sur un arbre en construction, les branches qu'on veut laisser pousser ou forcir, et les branches qu'on veut ramifier.

Il serait absurde de pincer une branche qu'on veut laisser pousser. Il faut laisser filer.

Une branche à ramifier : on laisse pousser, et lorsque la pousse a un peu durci (variable selon les espèces), on retaille (mekiri).

Une branche forte, à contenir, déjà un peu ramifiée : on pince pour redistribuer l'énergie vers les autres.

jeanluc


Localisation : Charleroi Hainnaut Belgique
Messages : 2874


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 14-05-2008 09:04 »

deshojo a écrit:


Mais quand  on laisse  poussé  les branche trop longue elle sont trop  raide . La coupe t'on en fin de saison  pour la faire ramifier a sa base? :-[
oui  wink

" Pour faire du bonsaï, il faut un arbre, un homme, une paire de ciseaux et beaucoup, beaucoup d'amour..." John Naka

jeanluc


Localisation : Charleroi Hainnaut Belgique
Messages : 2874


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 14-05-2008 09:10 »

12321 link=topic=11455.msg150953#msg150953 date=1210704246 a écrit:


[quote author=JPO2]

D'autre part, si l'on pince continuellement, les bourgeons à la base des feuilles ne se développeront pas vite, ce qui va "bloquer" l'arbre et son système racinaire. D'où un arbre qui végète un peu.

Les tailles en période de végétation doivent être faites lorsque les bourgeons situées aux aisselles des feuilles sont déjà bien apparents. Si on fait la taille à ce moment là, les bourgeons vont se développer rapidement sans période de latence et sans bloquer l'arbre.

C'est comme cela que je fais, mais on est libre de faire autrement  wink
Salut

tout a fait d'accord avec toi  wink

c'est comme cela que je fait aussi   wink laisser pousser et ne pas vouloir toujours avoir un arbre bien net  wink

et comme Michel, pincement pour un arbre que l'on expose mais en dehors de cela culture culture

J-L

" Pour faire du bonsaï, il faut un arbre, un homme, une paire de ciseaux et beaucoup, beaucoup d'amour..." John Naka

DAV30


Localisation : Gard
Messages : 214


Message privé Site Web
 

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 14-05-2008 09:44 »

Je suis complètement d'accord avec vous.Je suis un peu dans le même cas que JPO2; j'ai moi aussi longtemp constaté un mauvais développement de mes arbres à mes débuts en appliquant bêtement les pincements préconisés à l'époque.

matt a écrit:

Il faut distinguer, sur un arbre en construction, les branches qu'on veut laisser pousser ou forcir, et les branches qu'on veut ramifier.
Il serait absurde de pincer une branche qu'on veut laisser pousser. Il faut laisser filer.
Une branche à ramifier : on laisse pousser, et lorsque la pousse a un peu durci (variable selon les espèces), on retaille (mekiri).
Une branche forte, à contenir, déjà un peu ramifiée : on pince pour redistribuer l'énergie vers les autres.
C'est quand j'ai commencé a appliquer cette méthode que j'ai pu constater une nette amélioration

David

M@x

Re: Le mythe du pincement. Mais que faire alors ?

« Réponse : 17-05-2008 22:25 »

Le probleme aussi et que certains arbres ne sortent pas du tout de bourgeons a l'aisselle meme en laissant bien pousser le rameau.
Sur certains de mes arbres je peut laisser pousser les branches comme un fou mais ce n'est pas pour ca que les bourgeons dormant vont sortir.
Si je rabat à une paire de feuilles en laissant un petit bout de rameau en amont, là le bourgeon aura le signal pour sortir.

Page:   1 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » CULTURE, TAILLES ET TECHNIQUES » Le mythe du pincement. Mais que faire...