Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   Début  «  1  2 

fraisier


Localisation : perigord
Messages : 442


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 22-02-2012 08:38 »

Christophe Durandeau a écrit:

Il faut quand même prendre en compte la tenue dans le temps des bois morts.
Le bois des résineux tient assez bien.

Bon là le paysan va parler, big_smile
le bois de feuillus est plus resistant que le bois de resineux;
Pour preuve quand je fait des clotures, j'utilise du chataigner ou de l'acacia et pas du pin.
bon je sais c'est un forum bonsai, pas agricole. big_smile
Apres je pense que la situation geographique est importante;
Un pin des montagnes a un bois plus dense qu'un pin de pleinne;

marty


Localisation : Puymoyen
Messages : 498


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 22-02-2012 08:52 »

Presque tous les commentaires ci-dessus sont pleins de bon sens.

Au final il suffit de savoir ce que l'on veut faire.

Soit on veut former un arbre "vite fait" et le mot Bonsaï est inadapté, l'appelation "art topiaire" serait plus adaptée.

Soit on veut former un arbre dans les règles de l'Art.
Là, il faut commencer par apprendre les dîtes règles, les mettre en pratique de longues années avant de les "oublier" et enfin commencer à faire du "Bonsaï".
Pour moi ce long apprentissage dure au moins trente ans, en moyenne une génération.
Déja sur ce laps de temps on peut se rendre compte de beaucoup de ses erreurs et en particulier de l'évolution des bois morts.
Et souvent, il est trop tard lorsqu'on réalise, l'arbre en meurt....

Le jour où votre objectif sera de faire du Bonsaï à long terme vous changerez de méthode, forcément.
Et alors vous serez plus réceptifs aux idées de nos Maîtres japonais.

Je continue à croire et à professer qu'il n'y a qu'une façon de faire du Bonsaï en espérant "progresser", c'est d'appliquer les règles au maximum.
(n'en déplaise à quelques uns!!!!).

Qui n'avance pas, recule! Mes productions sur www.poteriedepuymoyen.fr

natalensis

Modérateur

Localisation : Gard
Messages : 3354


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 10-03-2012 21:59 »

marty a écrit:

Presque tous les commentaires ci-dessus sont pleins de bon sens.

Au final il suffit de savoir ce que l'on veut faire. Soit on veut former un arbre "vite fait" et le mot Bonsaï est inadapté, l'appellation "art topiaire" serait plus adaptée. Soit on veut former un arbre dans les règles de l'Art.
Bonsoir Jacques

Je trouve que tu fermes trop vite la porte et en même temps tu fermes ce post avec tes dires. Ils ont aussi un sens et je les partages, même si je vais voir ailleurs, d'autres voies sont existantes et encore à découvrir, c'est ça pour moi l'art. Et comme le bonsaï est considéré comme tel, je suis avide d'apprendre des artistes (maitres) japonais, tout comme des artistes français, allemand, taiwanais, chinois... J'ai jamais été assidu à l'école et les profs ne m'aimait pas car je contournais toujours leurs règles, tout simplement pour les comprendre et être libre de choisir...

Que penses tu des arbres de Walter Pall ?

www.lesjardinsdubonsai.com
«Assimiler sans être assimilé.» de Léopold Sédar Senghor

jotaro


Localisation : Bougival
Messages : 164


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 11-03-2012 00:34 »

Salut Fab cool

l'article de Graham Potter est effectivement très intéressant up
je me souviens l'avoir lu il y a quelques années, et franchement les bois morts sur certains de nos feuillus "autochtones" sont finalement assez courants, contrairement à ce que l'on pense.
n'ayant pas accès à ce bonsai focus pour le moment (je suis en vacances loin de chez moi big_smile), j'attends avec impatience le prochain extrait que tu vas poster wink

"les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît"

jpland


Localisation : Au pieds des Cevennes
Messages : 183


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 11-03-2012 00:55 »

Fabrice tu dis  "les profs ne m'aimait pas car je contournais toujours leurs règles, tout simplement pour les comprendre et être libre de choisir... "
Je pense que tu es trop catégorique en disant "les profs..." certains pouvaient avoir une autre opinion, et puis le role d'un prof ce n'est pas d'aimer ou ne pas aimer les élèves, c'est essayer de voir en eux leur potentiel, pour les aider à l'utiliser au mieux ( comme pour les bonsaï ) mais c'est plus facile avec les élèves car ils ont la parole encore faut il les écouter.

Lorsque l'énergie de l'homme est en parfaite harmonie avec les forces de la nature, il entre dans la voie de la longévité. mais il faut le courage de sacrifier l'ego, epreuve héroïque emportée par les huits Immortels protecteurs du TAO.

natalensis

Modérateur

Localisation : Gard
Messages : 3354


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 11-03-2012 06:41 »

Pardon Jean Paul pour le terme employé, je ne pensais pas à mal en disant ça et je me basais uniquement sur ma propre expérience scolaire. En relisant ma phrase, elle n'a pas ça place ici, ni le sens que je voulais souligné. Le fait d'être libre de choisir. Bref, on s'éloigne du sujet des bois morts.

www.lesjardinsdubonsai.com
«Assimiler sans être assimilé.» de Léopold Sédar Senghor

jpland


Localisation : Au pieds des Cevennes
Messages : 183


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 11-03-2012 10:04 »

Tu n'as pas à demander pardon Fabrice.
Des profs il y en des bons et des moins bons comme dans tous les domaines, mais malheureusement un enfant peut être marqué à vie, d'ou l'importance de ce métier qu'on est entrain de dénigrer à qui mieux mieux,
Clôturons ce sujet.

Lorsque l'énergie de l'homme est en parfaite harmonie avec les forces de la nature, il entre dans la voie de la longévité. mais il faut le courage de sacrifier l'ego, epreuve héroïque emportée par les huits Immortels protecteurs du TAO.

Christophe Durandeau

Animateur

Localisation : Bordeaux
Messages : 5752


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 11-03-2012 11:43 »

Un aspect qu'il me semble important à prendre en compte est la taille de l'arbre.
Il est fait mention que dans la nature, des feuillus ont des bois morts. Ils se désagrègent petit à petit, mais ces bois morts sont toujours là.
Or, si le bois pourri sur 5cm d'épaisseur sur un arbre de 10m de haut, la même épaisseur sur un arbres de 50cm va avoir un effet tout autre.
Je constate par exemple sur les pins en bonsaï, les petits jins sont très difficiles à conserver. Ils finissent par pourrir et se casser à la moindre pression.

Connaissez vous bonsai365 mon blog dédié au bonsaï ?

brioche


Localisation : Antony essonne
Messages : 116


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 12-03-2012 18:38 »

Bonjour a tous

Je viens de lire ce post et je le trouve tres interessant
la question du bois mort est pour un debutant comme moi tres complique
j'aimerai savoir s'il y a une difference entre bois mort et tronc creux
Je suis paysagiste et j'observe la nature depuis longtemps et je comprends que le bois des feuillus ne se prete pas au bois mort (sauf exception bien sur)

mais on voit souvent dans la nature "libre" (sans entretien) des arbres creux qui vivent très bien !
La partie vivante de l'arbre est à l'exterieur du tronc, un arbre peut donc vivre (sans aucun soucis) totalement creux.
Encore une fois je suis débutant dans l'art des bonsai (mais passionné !) et je pense que tous les points de vues sont enrichissant, mais l'art du bonsai (comme tous les arts !) evoluent.
L'art du bonsai s'ouvre de plus en plus au monde occidental la question du bois mort n'est elle pas la une difference proprement culturel avec les maitre japonais ? (arretez moi si je dis des c....)

agayu


Localisation : 54
Messages : 745


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 06-05-2012 12:04 »

Bonjour, pour les anglophones voici une petite vidéo de Walter Pall qui nous parle des bois morts sur les feuillus. Enjoy!

http://www.youtube.com/watch?v=r3qsSC9g … ure=relmfu

Luc


Localisation : Nîmes
Messages : 3131


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 30-05-2012 15:34 »

jean denis a écrit:

Remarque c'est pareil sur les genévriers, il n'y a qu'en montagne qu'ils ont autant de bois mort. En général en bonsaï on choisit plutôt de s'inspirer de modèles exceptionnels.
ça dépend de ce que l'on veut montrer ...

jean denis a écrit:

Et je n'ai jamais vu de feuillus avec des nébari en assiette comme sur les érables.wink...
En cherchant bien... Platane, hameau de la Reine à Versailles. (c'est pour ça que j'évite d'être péremptoire, je ne suis sûr de rien wink )
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2069/mini_nebari.jpg

"Celui qui sait qu'il ne sait pas, éduque le. Celui qui sait qu'il sait, écoute le. Celui qui ne sait pas qu'il sait, éveille le. Celui qui ne sait pas qu'il ne sait pas, fuis le."
Se Ma-fa, Règles, IV ; IVe s. av. J.-C.

"La science mal comprise c'est pire que l'incompétence"

Luc


Localisation : Nîmes
Messages : 3131


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 30-05-2012 16:25 »

Juste à côté, il y avait aussi un très vieux feuillu, au tronc très creux. Comme quoi...
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2069/mini_tronccreux-3.jpg
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2069/mini_tronccreux-2.jpg

"Celui qui sait qu'il ne sait pas, éduque le. Celui qui sait qu'il sait, écoute le. Celui qui ne sait pas qu'il sait, éveille le. Celui qui ne sait pas qu'il ne sait pas, fuis le."
Se Ma-fa, Règles, IV ; IVe s. av. J.-C.

"La science mal comprise c'est pire que l'incompétence"

Luc


Localisation : Nîmes
Messages : 3131


Message privé Site Web
 

Re: Le bois mort et les feuillus

« Réponse : 30-05-2012 16:37 »

Les japonais utilisent les bois morts à des fins symboliques, c'est différent de notre vision.
Arbres masculins ==> Bois morts pérennes ce sont des cicatrices qui ne doivent pas disparaître évidemment. Après avoir questionné Maître Andô, il lui semble que ces caractéristiques correspondent à l’olivier et au buis (persistants et bois morts résistants au temps.)

Arbres féminins pas de cicatrice tout comme une femme avec des tatouages est mal vue au Japon

Exception ==> prunus, qui, par sa floraison sur des branches sans feuilles, symbolise mort et renaissance ou la beauté dans la vieillesse, bref, toujours dans un esprit wabi sabi, d'où l'intérêt de bois morts, servis par un bois très peu résistant qui dramatise la chose.

Le mahaleb ne correspond pas à cette vision, la floraison se faisant après la sortie des feuilles, les bois morts seraient donc à éviter dans cette voie...
C'est l'amandier qui serait le plus adapté à cette vision très japonaise du bonsaï qui personnellement me plait wink

"Celui qui sait qu'il ne sait pas, éduque le. Celui qui sait qu'il sait, écoute le. Celui qui ne sait pas qu'il sait, éveille le. Celui qui ne sait pas qu'il ne sait pas, fuis le."
Se Ma-fa, Règles, IV ; IVe s. av. J.-C.

"La science mal comprise c'est pire que l'incompétence"

Page:   Début  «  1  2 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » PRESENTATION, STYLE ET ESTHETIQUE » Le bois mort et les feuillus