Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   1  2  3    5  »  Fin 

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 16:29 »

La convention EsDG 2010 aura été l'occasion pour plusieurs d'entre nous d'effectuer quelques achats. Certains se sont arrêtés sur les plans de Sainte-Lucie que Laurent Breysse proposait. Le fait d'arriver tôt le samedi m'a permis de choisir tranquillement dans son stock(le bonsaï, c'est comme la brocante : mieux vaut arriver tôt), et de sélectionner, après quelques hésitations avec un plan voisin (qui est d'ailleurs parti chez un mien camarade d'école), un sujet qui s'avère en fait être un vrai coup de coeur.

Mais avant de voir l'arbre, quelques rappels.

Le cerisier Sainte-Lucie fait donc partie de la grande famille des prunus. Ce nom de Sainte-Lucie date du XVIIème siècle, lorsque le bois de cet arbre (aussi appelé faux merisier) servait à la fabrication d'objets religieux dans le couvent des Minimes de Sainte-Lucie-du-Mont, dans le département de la Meuse.

Dans la nature, le cerisier Sainte-Lucie s'adapte à beaucoup de sols, ce qui explique sa large diffusion en France (sauf dans l'Ouest, apparemment) et ailleurs. Un rapide tour sur wikipedia m'a permis de découvrir cette citation de Malesherbes : « Le mahaleb ou arbre de Sainte-Lucie [...] est certainement celui de tous les arbres que j'ai plantés qui vient le mieux dans les mauvais terrains, de tout genre, soit sablonneux, soit crayeux.  »

Il est proche du cerisier par son bois, mais ses fruits, noirs à maturité, sont beaucoup plus petits et acides que les cerises. Cependant, les-dits fruits sont utilisés pour produire des liqueurs (le Mirinello di Torremaggiore, en Italie, et le quenot, en Bourgogne), et l'amande du noyau produit une épice (le mahaleb) utilisée dans la cuisine grecque, proche-orientale et moyen-orientale (sa saveur est un mélange de noisette et d'anis, semble-t-il).

Le cerisier Sainte-Lucie peut atteindre, dans de bonnes conditions, les dimensions d'un arbre, mais se rencontre surtout sous une forme buissonante. Il est alors très intéressant en bonsaï, puisque les troncs vont fréquemment offrir de magnifiques bois morts, contrastant avec une écorce noire, craquelée dès que la maturité vient. De plus, ses feuilles ovales et dentées, mesurant à l'état sauvage 5cm de long, se réduisent facilement. Sa floraison, faite de fleurs à 5 pétales groupées en racèmes, est très odorante. Il faut aussi noter que le bois, l'écorce et les feuilles dégage un parfum, lié à la présence d'une substance, la coumarine, que l'on trouve également chez les graminées (c'est elle qui donne au foin son odeur).

La vitesse de croissance est moyenne, ce qui pose d'ailleurs des difficultés lorsque le Sainte-Lucie est utilisé en arboriculture fruitière pour accueillir des greffes de cerisiers à fruit. Pour l'exposition, mieux vaut le placer à l'ombre l'été, éviter les vents desséchants, ainsi que les gelées tardives. Le Sainte-Lucie est enfin un arbre gourmand, tant en eau qu'en engrais.

Maximilien Laude

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 16:47 »

Mon exemplaire, maintenant. D'avance, mes excuses pour la qualité des photographies, mais elles sont prises avec un téléphone portable et aujourd'hui le soleil refuse de sortir de derrière les nuages

Les différentes faces :

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2132/IMG-0220.JPG

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2132/IMG-0221.JPG

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2132/IMG-0222.JPG

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2132/IMG-0223.JPG

Un gros plan sur le bois mort de la face principale :

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2132/IMG-0224.JPG

Le 'jeu' que je vous propose, c'est ici, en plus de réfléchir à l'évolution de cet arbre, de réunir le maximum d'informations sur la culture et les techniques de mise en forme du cerisier Sainte-Lucie. Les modérateurs me corrigeront peut-être, mais après une recherche sur le serveur EsDG, je n'ai pas trouvé de telles informations.

Maximilien Laude

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 16:50 »

Quelques précisions sur les éléments qui ont déterminé mon choix :

- un joli tronc, avec une écorce mature, épaisse et craquelée
- un important shari, très naturel

Cependant, un point noir existe : l'arbre manque totalement de nébari (c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai hésité, au début).


Pour ce qui concerne sa culture chez moi :

- l'arbre est placé sur mon balcon en Région parisienne (orienté sud-ouest), à l'ombre de mes pins
- l'engrais (vous aurez noté les 'petits' paniers) est organique, et est complété tous les 15 jours par une vaporisation de fertil'océan

Travaux envisagés cette année :

- pincements pour densifier l'arbre

Maximilien Laude

edo

Animateur

Localisation : Région Parisienne
Messages : 4193


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 17:17 »

Ca fera un petit shohin très sympathique ma foi. cool

Au printemps prochain tu pourras le Marcotter, ca marche très bien sur cette espèce (tester sur des plans de plus de 10 cm de diamètre), à faire soit avant que les bourgeons s'ouvrent ou lorsqu'ils ont fini de se dévellopper. Dans le premier cas, le sevrage peut se faire en juillet ou en septembre pour le second.

Pour la culture, de ma petite expérience:
Exposition plein soleil, il se plait dans tout les substrats un peu calcaire, réagit bien à l'engrais et adore l'eau, son bois et ses fleurs sentent très bons.
Pour la mise en forme, Il est possible de "poser" les charpentes avec des ligatures mais l'éssentiel se fait par pincement et par la taille tout au long de la saison de pousse, les nouveaux bourgeons apparaissent à l'aisselle des feuilles 2 semaines après l'opération. Apparement, on peut aussi défolier, mais je n'ai jamais tester.
Avec le pincement, tu peux aussi, cette année, commencer à nettoyer le bois mort, déterminer les passages de sève des parties mortes. Pour se faire, tu prends une petite gouje et tu soulèves délicatement l'écorce en partant des zones mortes puis en élargissant, celle ci se décolle toute seule lorsqu'elle est morte alors qu'elle tient bon sur une partie vivante.

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 17:34 »

Pour la culture, j'ai pu lire en effet que le bois était assez cassant, et que par conséquent le Sainte-Lucie se travaille surtout par pincements. Pour ce qui est du plein soleil, pas de feuilles brûlées en été ?

Quant à la marcotte, ce serait évidemment la solution pour corriger le problème du nébari. Mais j'aurais une question : tu entoures le tronc avec un fil serré, ou tu enlèves l'écorce ?

Maximilien Laude

edo

Animateur

Localisation : Région Parisienne
Messages : 4193


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 18:20 »

Aucune feuille brûlée même en plein cagnard pourvu que le pot soit assez profond(elles seront petites et bien épaisses alors qu'à l'ombre elles sont fines et grosses)sinon les racines morflent.

Pour la marcotte, contrairement au charme ou au hêtre qui ont une écorce fine et qui font facilement un bourelet avec un fil serrer, le sainte lucie a une ecorce très épaisse, c'est pour cette raison qu'il faut enlever une bande d'écorce.
Même avec un cutter, il est difficile de l'oter et de faire du travail propre, le mieux est, soit d'utiliser un couteau bien aiguisé et tapoter dessus avec un petit marteau pour aller bien en profondeur, soit prendre une petite scie japonaise, faire le tour du tronc en haut et en bas de ton anneau sur une profondeur de 2/3 mm puis enlever l'écorce avec le couteau (je sais pas si je suis bien clair). Prend garde à retirer tout le cambium en grattant bien l'aubier (il a une couleure un peu orange/ terre battue alors que l'aubier est blanc cassé) sinon il va te faire un gros bourlet et zéro racine.

Roberto

Modérateur

Localisation : Belgique du sud
Messages : 6144


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 19:49 »

Maximilien, c'est très chouette comme petite synthèse historique et botanique, que tu as fait sur le Ste-Lucie.

Je possède également un petit shohin depuis deux ans, un peu de la même veine que le tien ; belle écorce noire craquelée, petit shari,...

Pour le moment, je l'apprivoise et apprends à le connaitre. Les jeunes rameaux sont ligaturables, mais quand je vois qu'il réagit bien à la taille, je le forme avec cette méthode.

Il rebourgeonne bien en arrière, même à la base de branches déjà fortes. Si on laisse trop pousser, il fait vite des tuyaux.

Un seul regret c'est l'écorce lisse grise des branches jeunes mais déjà fortes, ce n'est pas trop crédible avec l'écorce noire craquelée, mais avec du temps, ça doit le faire.

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 22:27 »

Roberto a écrit:

Maximilien, c'est très chouette comme petite synthèse historique et botanique
Pour la synthèse historique, je n'ai pas pu m'en empêcher : le métier qui s'exprime. Quant à la synthèse botanique, j'ai pensé qu'étant donné que j'allais chercher des informations, autant que ça profite aux autres.

D'ailleurs, je viens de me souvenir que dans une de mes revues, il y a un dossier sur le Sainte-Lucie : je vais chercher ça, et voir ce qu'on peut en tirer.

Maximilien Laude

quatrefi


Localisation : Paris
Messages : 81


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 09-05-2010 23:56 »

Salut et bravo pour ta synthèse historique très instructive.
Ca me fait encore plus aimer cet arbre que j'aime déjà beaucoup. J'en ai deux également en région Parisienne et ils poussent du feu de Dieu (tjs obligé d'arracher les pousses sur le tronc)
Ton exemplaire est sympa. Pour le nébari je ne crois pas que ce soit le point fort du St Lucie en tous cas les prélèvements ont de gros "tubes"... mais en les travaillant ça doit le faire.

Scitronc


Localisation : Anjou (49)
Messages : 790


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 12:08 »

Schanklava a écrit:


Dans la nature, le cerisier Sainte-Lucie s'adapte à beaucoup de sols, ce qui explique sa large diffusion en France (sauf dans l'Ouest, apparemment) et ailleurs.
Je confirme, il est très rare pour ne pas dire absent à l'état naturel dans ma région.

Ducunt volentem fata, nolentem trahunt. Sénèque, Ep. CVII, 11

Greg_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 12:50 »

très bien ce fil, j'ai aussi un petit mahaleb venant du même endroit smile, je vais suivre ce post avec attention...
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2157/mini_stlucie.jpg
j'ai profité de la séance photo pour supprimer tous les gourmands ensuite ...

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 17:06 »

J'ai oublié de demander deux choses à Laurent :

- l'origine des plants (marcottes ?...)
- la durée depuis la mise en pot

Si quelqu'un a ces infos ...

Maximilien Laude

Maximilien


Localisation : 79
Messages : 104


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 17:12 »

Pour l'origine il y a de grande chance que ce soit du prélèvement.

JPO2


Localisation : nord isère
Messages : 1726


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 20:41 »

Les "gros" prélèvements reprennent très facilement , jusqu'à 50 voire 60 cm de diamètre , à condition de laisser des moignons suffisamment longs qui serevnt de réserve de sève la première année , et donc de grandes caisses , que le terrain s'y prête , l'idél étant des éboulis caillouteux favorisant l'absence de pivot unique (on peut aussi les préparer sur 2 ans en coupant les plus grosses racines en automne et en les prélevant l'automne suivant juste avant la chute des feuilles ou au printemps après la floraison.
En création , j'utilise en alternance engrais chimique , 10 52 10 pour leur faire émettre des racines en préparation sur place , et ensuite 15 10 15 en caisse , pumice 100% , les résultats sont spectaculaires , 25 à 30 cm de pousse la première année , jusqu'à 1 m l'année suivante si on ne pince pas .
quelques arbres en culture prélevés cette automne :
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2053/mini_stlucie2.jpghttp://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2053/mini_stlucie4.jpghttp://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2053/mini_stlucie5.jpg
mais je fais aussi dans le petit : http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2053/mini_stlucie3.jpg


Edité par:  natalensis
11-05-2010 07:09

BONSAI : "un concentré de temps et d'espace" A. MONTAGNE

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 20:48 »

J'ai commencé à me plonger dans ma 'littérature', et une première chose concerne les ramassages. Un article de France Bonsaï (n° 43, septembre 2004) parle du yamadori de mahaleb, et la technique employée est celle utilisée au Japon pour les mume (dont nos Sainte-Lucie sont très proches) :

- l'arbre est sorti de terre
- les branches et les racines sont entièrement coupées
- l'arbre est ensuite mis sous terre, pour passer l'hiver et commencer sa cicatrisation
- au printemps, il est mis en pot (et en serre, pour éviter les gels tardifs) pour repartir de plus belle

Si quelqu'un, ici, avait un retour sur une telle expérience ...

Maximilien Laude

JPO2


Localisation : nord isère
Messages : 1726


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 21:15 »

Dans ma région ( rhônes alpes ) , j'ai essayé , et j'ai pas vue la différence , ils reprennent très bien sans .

BONSAI : "un concentré de temps et d'espace" A. MONTAGNE

dm77


Localisation : St thibault des vignes
Messages : 654


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 21:20 »

Bonjour Shanklava

Voici en photo la technique dont tu parles plus haut, je l'ai pratiqué cet automne sur 4 sainte lucie de belle taille



http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2234/ste.jpg

Les arbres ont été sorti de terre debut avril, ils ont été mis en serre et depuis ils ont reprit touts les quatre, je te mettrai des photos des que j'aurai été chercher les arbres car n'ayant pas de serre chez moi, ils sont à 100km de chez moi et je ne les recupere a la fin du mois apres les saints de glace

E.E.B.F. Session BUXUS
site de l'E.E.B.F: http://www.eebf.fr/
Club OUVERTURE BONSAI à Thorigny-sur-Marne
http://yamadori.exsay.fr/#/article932/ VENTE DE YAMADORI

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 21:30 »

merci David, on attend les photos. Dans l'article de FB, il y avait des gros plans des coupes lors de la sortie de terre : c'était saisissant de voir la vigueur de la cicatrisation ! Les coupes des racines s'ornaient de petites boules destinées à devenir les futures racines, et les bourgeons apparaissaient déjà (certains avaient même commencé leur développement sous terre)

Maximilien Laude

Brunet


Localisation : Montévrain (Seine-et-Marne)
Messages : 2208


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 22:28 »

Personnellement je suis arrivé trop tard pour les beaux Mahaleb alors je me suis contenté d'un mignon petit Mame dans un pot de René Lecocq :
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2130/mini_Ste-Lucie-L.JPG

Mais j'ai son grand frère à la maison :
http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/2130/mini_10052010-2229_Mahaleb.JPG

alors je suivrais également ce post avec la lus grande attention big_smile

Nul se sait la quantité d'Amour que contiennent mes Aspirations vers le Beau

Schanklava


Localisation : Montreuil
Messages : 471


Message privé Site Web
 

Re: Le prunus mahaleb

« Réponse : 10-05-2010 22:35 »

Navré Brunet, les rapaces dont je fais partie ont profité du fait que tu étais occupé pour dévaliser le stock. Heureusement, tu as ce qu'il faut (très sympathique, le grand frère). Pour ceux dont les arbres viennent du-dit stock, voici les informations complémentaires : les plants sont des prélèvements et non des marcottes, les racines ont été coupées court ; quant aux rempotés (ceux qui n'étaient pas dans les pots noirs), ils le sont depuis l'automne après une année de pleine terre. Merci à Laurent pour les détails.

Maximilien Laude

Page:   1  2  3    5  »  Fin 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » CULTURE, TAILLES ET TECHNIQUES » Le prunus mahaleb