Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   1  2  3    7  »  Fin 

Michel Sacal


Messages : 14155


Message privé Site Web
 

Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 17:51 »

Lu sur PB un fil intéressant, mais qui me laisse sur ma faim (grandement) sur l'utilisation du glucose sur nos bonsaï.
1g / Litre en arrosage. Après rempotages ou stress.

Lolounette, si tu passes par là...

A quoi ça sert ? Comment ça marche ?

Missiku_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 18:09 »

résumé de la photosynthèse : le CO2 capturé dans l'eau et l'air est transformé en glucose et oxygène par l'energie solaire et la chlorophyle...

au débourement, l'arbre utilise ses réserves de glucose pour faire ses bourgeons  et si tous ce passe bien, le glucose de ses reserves lui suffit. Seulement à ce moment de "débauchage" d'énergie si il y a des gelées tardives, l'arbres devient vulnérables car les bourgeons brule et il ne dispose plus de glucose pour en reformer (puisqu'il n'a pas encore de feuille pour faire de la photsynthèse). c'est à ce moment que peut être utile un apport de glucose...

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 18:21 »

Comme l'as dit Missiku_San, le glucose est un des produits de la photosynthèse, c'est donc une des principales source d'énergie des plantes. Le glucose contenu dans les milieux de culture est d'ailleurs souvent la seule source d'énergie des plantes cultivées in vitro.

Une plante en pleine santé fabrique normalement elle même son glucose a partir des rayons du soleil. Mais une plante affaiblie peut bénéficier d'un petit apport ponctuel pour lui donner un coup de pouce. En plus de l'apport d'énergie le glucose a egalement tendance a réhydrater la plante (pour des raison d'équilibre osmotique de l'eau est absorbée en même temps que le sucre). Une partie du glucose est egalement capté par la micro-flore présente dans le substrat ce qui la stimule et augmente l'effet barriere (= protection vis a vis des pathogènes, production de phyto-hormones, vita B, etc.).

1 g/l c'est quant même pas beaucoup (moi j'irais plutôt avec 5-10 g/l), de plus tout le monde n'a pas de glucose chez soi.
Perso pour mes orchidées déshydratées et faiblardes j'utilise de l'eau miellée (2 cuillerées à soupe de miel naturel par litre d'eau tiède).  Le miel contient du sucre invertit (glucose + fructose) et, s'il est de bonne qualité, d'autres molécules légèrement antiseptiques. Par contre jamais essayé sur des arbres en pots pour le moment...


Je suspecte egalement que le maltose contenu dans la bière n'est pas pour rien dans le petit traitement dynamisant a la pils bien connus de certains d'entre nous et qui marche si bien  wink

attention quant même  : si le substrat est déjà saturé de micro-organismes pathogènes, le noyer de sucre peut aussi leur permettre de totalement prendre le dessus donc ne pas appliquer sur un substrat malsain.

Olivier80


Localisation : Montpellier
Messages : 876


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 18:44 »

lolounette a écrit:


attention quant même  : si le substrat est déjà saturé de micro-organismes pathogènes, le noyer de sucre peut aussi leur permettre de totalement prendre le dessus donc ne pas appliquer sur un substrat malsain.
Coucou Lolounette,

alors je vais partir sur le pin sylvestre  :smile comme exemple !
par substrat malsain qu' entends tu exactement ???
est ce que l'emploi de l'aliette pour un substrat de pin est suffisant pour qualifier un substrat sain ???

Missiku_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 18:51 »

pour compléter...
Le glucose est stocké sous forme d'amidon dans les feuilles. la sève circule par cycles, au printemps l'amidon stockée dans les feuilles sert à faire croitre ces mêmes feuilles pour améliorer la photosynthèse. à la fin du printemps, quand la masse foliaire est "terminée" et que les feuilles n'ont plus besoin de ce carburant, une montée de sève distribue alors le glucose au reste de l'arbre, d'où l'importance de ne pas traiter la défoliation à la légère...

une défoliation trop précoce et l'arbre n'aura pas les ressources nécessaire pour refaire de nouvelles feuilles...
La défoliation d'été puise des ressources dans l'arbres pour refaire des feuilles d'où un manque pour la croissance de l'arbre.
conclusion : l'importance de la culture avant la "nanification" des feuilles pour des sujets en formation, et à l'opposé je dirai que la déoliation peu aidé les sujet établi à ne plus trop pousser...


edit : j'étais parti sur l'amidon et j'ai dérivé sur la défoliation, en fait je me demandais si on ne pouvait pas apporter cet apport parfois nécéssaire d'amidon par le biais de la pomme de terre ?

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

delhomme


Localisation : Basse vallée de l'Ariège
Messages : 209


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 19:03 »

l'arbre est-il capable d'absorber directement le glucose dissoud dans l'eau ?

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 19:55 »

oui les plantes sont capables d'absorber le glucose présent dans la rhizosphère et ensuite de l'assimiler.
C'est moins facile dans le cas du saccharose (glucose + fructose attachés entre eux) qui doit être cassé en 2 par des hydrolase avant de pouvoir être absorbé. La plante a des hydrolase a l'exterieur de ses cellules et en relâche aussi dans le sol pour ce faire mais ca lui coûte de l'énergie. La micro-flore peut aussi assurer cette hydrolyse mais il y a fort a parier qu'elle bouffera le glucose au passage  big_smile

Salut Olivier : par substrat sain je veux dire un substrat ou l'effet barriere est en place = la micro-flore bénéfique est largement majoritaire et tient la micro-flore  pathogène en dormance. Dans ce cas la l'addition de sucres dans le substrat benefecie a la plante + à la micro-flore bénéfique et c'est tout bon.

Au contraire si on fait une addition de sucre dans un substrat ou la micro-flore pathogène est majoritaire et la micro-flore bénéfique inexistante, la c'est la cata car au lieu de renforcer l'arbre on donne un énorme coup de pouce a ce qui était déjà en train de le bouffer a petit feu.

J'ai d'ailleurs le même souci pour l'utilisation du tonus V, superthrive et autres produits du même acabit : ils stimulent la micro-flore mais si l'effet barriere n'est pas en place (par ex l'arbre est dans un substrat asphyxiant et les racines sont bouffées de phytophtora) ca peut être pire que le mal...

et pour répondre a ta question : l'action d'un fongicide crée un déséquilibre tel dans la micro-flore que je ne qualifierais absolument pas un substrat traité de la sorte de sain. Un substrat sain c'est au contraire un substrat qui contient une micro-flore bénéfique active et équilibrée. En gros un substrat drainant, respirant et fertilisé à l'organique : le même qui plaît bien a nos arbres wink

je sais pas vous mais j'ai l'impression de faire de la pub pour le bifidus actif  big_smile   ;D

delhomme


Localisation : Basse vallée de l'Ariège
Messages : 209


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 20:03 »

en gros c'est potentiellement a double tranchant; comment tu sait que "l'effet barriere" est en place

Missiku_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 20:21 »

lolounette a écrit:


1 g/l c'est quant même pas beaucoup (moi j'irais plutôt avec 5-10 g/l), de plus tout le monde n'a pas de glucose chez soi.
La photosynthese fabrique du glucose, et la nuit ce glucose se transforme en amidon ( et en graisse ou proteine ) stocké partout dans l'arbre, alors à defaut d'avoir du glucose sous la main, est-ce que la plante peut absorbé directement de l'amidon ?

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 20:28 »

non, ou en tous cas pas facilement : les micro-organismes seraient bien plus rapides que la plante sur ce coup, donc pas possible pour l'effet recherché...

@ delhomme : si l'arbre n'a pas été rempoté le semaine dernière, que tu fertilises a l'organique et que l'arbre va bien et est en croissance c'est que c'est bon. Quant l'effet barriere n'est pas en place on le sait assez vite généralement ...

Missiku_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 20:39 »

La défoliation crée un deuxième printemps, le glucose de l'arbre et la future photosynthèse (puisqu'il n'y a plus de feuilles) va servir à re-créer la masse foliaire au lieu de dévelloper l'arbre.
Donc, l'utilisation du glucose à ce moment peut rendre la défoliation plus "inaperçue" pour la plante, c'est à dire qu'elle n'entrave pas le dévelloppement des branches et racines...
... juste ?

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1294


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 20:44 »

Perso, je suis assez sceptique sur l'intérêt pratique.
D'abord, sauf à vouloir passer ses économies dans du glucose, c'est une pratique qui est à réserver aux arbres après  rempotage. Or à ce moment, on ne se trouve pas dans les conditions de flore microbienne installée et stable que recommande Laurence...donc si on met peu de glucose, le risque de stimuler une flore pathogène est faible mais alors, une quantité appréciable de glucose parvient-elle à la plante ? Si on met une quantité importante, le risque sanitaire est important.
Par ailleurs, les arbres de ceux qui utilisent le glucose ne semblent pas être spécialiement plus sains ou dynamiques que ceux des "abstinents" ce qui semblerait indiquer que l'effet est, au mieux, négligeable.

Bref, c'est ama comme pour les autres prétendus stimulants : des bénéfices possibles en théorie, des dommages possibles en théorie aussi, pas de données en conditions contrôlées et des comparaisons empiriques n'indiquant pas une claire supériorité. Dans ces conditions, je m'abstiens.

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 20:57 »

@ Missiku_San: je ne peux pas te dire : essaie et tu nous diras wink

@ Lanig : je suis un peu d'accord avec toi. Perso j'ai eu clairement des effets positifs de l'eau miellée sur des orchidées déshydratées suite a un import racines nues, mais dans le cas d'arbres en pots j'avoue ne jamais avoir essayé. Et je n'utilise pas non plus "les autres prétendus stimulants" sauf à la rigueur pour m'en débarrasser quant on m'en donne  ;D 

en plus en me relisant je viens de me rendre compte que finalement si on veux etre sur que l'effet barriere est en place il faut que l'arbre soit en forme or pas trop d'avantages à le mettre sous perfusion dans ce cas  big_smile

delhomme


Localisation : Basse vallée de l'Ariège
Messages : 209


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 21:05 »

merci pour tes reponses et ta franchise.

Micheldupecq


Messages : 1188


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 06-11-2007 21:13 »

C'est une question que j'avais déjà posée il y a quelques temps pour avoir lu sous la plume de P Bongrand me semble-t-il qu'il utilisait du glucose dilué en pulvérisation.

En recherchant à l'époque, j'avais trouvé cette page :

http://www.ag.ohio-state.edu/~pmbb/pdfs … /kang.html

où, si je comprend bien (mais je n'en suis pas sûr  :-[), le glucose exogéne aurait un effet inhibiteur sur la croissance cellulaire en phase germinative.
Ce qui ne répond pas nécessairement à notre question.

Une combinaison de différents sucres aurait, elle, un effet positif sur la réaction au froid des végétaux :

http://www.plantphysiol.org/cgi/content … /65/2/298.

Quand je pense que pendant des milliers d'années, les hommes ont fait pousser des arbres et des végétaux pour obtenir du glucose, alors qu'il fallait envisager le contraire : obtenir de beaux arbres en les arrosant de glucose.

Que ce monde est donc mal fait  ;D

Missiku_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 07-11-2007 09:52 »

même si tout cela reste bien théorique et difficile à vérifier directement sur nos arbres, je trouve néanmoins ce fil très interressant pour la compréhension du fonctionnement des plantes... alors je continue  :smile


les racines ne puisent que de l'eau et des oligos-éléments, la séve brute monte alors jusqu'aux feuilles ou elle se charge en sucre et protéine (entre autre) pour redescendre dans tout l'arbre sous forme de sève élaborée...

Ce qui m'amène à la question suivante : l'eau miélée ne peut être assimilée que par pulvérisation sur le feuillage, le glucose n'est pas absorbé par les racines, exact ?
Donc un apport en glucose dans le cas de gelée tardive ne peut se faire que s'il y a encore un minimum de feuille "vivante", et dans le cas d'un complément d'une défoliation, cette défoliation doit donc être partielle...

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 07-11-2007 11:30 »

comme je l'ai déjà dit plus haut les racines absorbent bien le glucose, et beaucoup d'autre choses en plus de l'eau et des éléments minéraux...

Missiku_San


Localisation : Nord
Messages : 2986


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 07-11-2007 12:11 »

lolounette a écrit:


comme je l'ai déjà dit plus haut les racines absorbent bien le glucose, et beaucoup d'autre choses en plus de l'eau et des éléments minéraux...
OK Laurence, autant pour moi...  :smile
J'en restais sur l'idée que les feuilles et les racines sont interdépendants : les feuilles ont besoin d'eau et de sels minéraux prélevés par les racines et les racines ont besoin des glucides produits par les feuilles pour grandir.

Mais en fait ça ne veut pas dire que les racines ne peuvent pas absorber le glucose, et inversement les feuilles absorbent bien de l'eau ...

donc pour les boutures, on apporte une grande humidité au feuille pour compenser l'absence de racines. Et on apporte du glucose au racine pour compenser l'absence de photosynthese...
c'est simple mais l'apport de glucose est donc bien important dans certain cas...

Greg-Ceramics.com, Poteries artisanales pour Bonsaï
Ma page Facebook, pour suivre mes recherches et mon travail

seb33


Localisation : Bordeaux
Messages : 145


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 07-11-2007 12:28 »

Une question peut-être plus légère que tous ces commentaires hautement instructifs (j'adore...). Le glucose dont vous parlez ne doit pas être un simple morceau de sucre à diluer. J'imagine qu'il y a d'autres molécules présentes dans notre sucre traditionnel, d'où ma question : à partle miel dont fait mention Lolounette, où se procurer un glucose pur ?
J'ai bien envie d'essayer...

de la racine à la feuille ...

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Emploi du glucose en culture bonsaï.

« Réponse : 07-11-2007 12:56 »

Pourquoi te casser la tête, essaie donc avec du miel wink
sinon tu peux trouver du sirop de glucose dans certaines épiceries orientales ou sur le net...

le sucre de cuisine c'est du saccharose (glucose + fructose attachés entre eux)

Page:   1  2  3    7  »  Fin 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » CULTURE, TAILLES ET TECHNIQUES » Emploi du glucose en culture bonsaï.