Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   Début  «  1  2  3  4  »  Fin 

lusso

Modérateur

Localisation : Dijon
Messages : 7416


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 16:09 »

Je veux juste comprendre comment cela fonctionne roll   big_smile

La page Facebook des Esprits de Goshin
bonsaiPA : les Petites Annonces du bonsaika

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 16:39 »

Je pense qu'il faut se méfier quand on dit que le bonsai est dans la culture des Japonais.
Pour moi, c'est un peu comme le golf en France : tout le monde sait que cela existe, quelles sont les règles principales etc mais peu pratiquent et cela a la réputation pas totalement usurpée qu'être une activité pour gens aisés.

Les activités pour les enfants ne doivent pas faire illusion : c'est justement parce que l'intérêt des adultes devient insuffisant pour assurer la pérennité de cette activité commerciale que les pros organisent des manifestations comme celle présentée par Toche auprès des néophytes ou des enfants.

En ce qui concerne le charbon de bois, moi aussi je doute. Même si je ne mets pas en doute l'immense supériorité des professionnels japonais pour les méthodes de culture de bonsai, l'introduction ou non du charbon de bois dans un substrat obéit à la même problématique dans la culture en conteneur de végétaux de pépinière avec en plus l'avantage d'avoir été dans ce domaine  été étudié de manière scientifique. Et justement, le résultat, c'est qu'en dehors de la propagation de boutures, il n'y a pas d'intérêt à le faire.

toche


Messages : 2857


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 16:45 »

lusso a écrit:

Je veux juste comprendre comment cela fonctionne roll   big_smile
Et c'est tout à ton honneur Patrice. wink

clem

Modérateur

Localisation : Normandie
Messages : 5583


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 19:45 »

Sur des arbres en pleine terre, tu mettrais des morceaux de charbon actif Toche ? Ce printemps je vais prélever des arbres que je vais ensuite mettre en pleine terre...

AlainK


Localisation : Olivet - 45
Messages : 781


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 21:09 »

Il y a dû y avoir un bug hier quand j'ai posté un message (qui me renvoyait à un autre fil de discussion, rien compris).

Donc, je disais :

1/ Ca fait longtemps que ma maman met un morceau de charbon de bois au fond du vase quand on lui offre des fleurs : les tiges pourrissent moins vite.

2/ Terra preta : de l'utilité du charbon dans un substrat. Article sur wikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Terra_preta

On peut trouver plein de références (sérieuses) sur les bienfaits du carbone actif / charbon de bois / etc. qui peuvent éventuellement ébranler des certitudes, ou au moins introduire un doute positif.

Club FFB : Le Renouveau du Bonsaï, 45 Olivet - http://www.rdb45.fr/

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 22:25 »

On peut trouver plein de références (sérieuses) sur les bienfaits du carbone actif / charbon de bois / etc.
C'est possible d'avoir quelques-unes de ces références ?
Je ne pense pas que ni l'exemple des fleurs (durée de culture : quelques jours) ni celui de la terra preta soient pertinents pour ce problème.

Louis-VB


Localisation : Isère
Messages : 289


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 22:26 »

lanig a écrit:

Je pense qu'il faut se méfier quand on dit que le bonsai est dans la culture des Japonais.
Pour moi, c'est un peu comme le golf en France : tout le monde sait que cela existe, quelles sont les règles principales etc mais peu pratiquent et cela a la réputation pas totalement usurpée qu'être une activité pour gens aisés.

Les activités pour les enfants ne doivent pas faire illusion : c'est justement parce que l'intérêt des adultes devient insuffisant pour assurer la pérennité de cette activité commerciale que les pros organisent des manifestations comme celle présentée par Toche auprès des néophytes ou des enfants.

En ce qui concerne le charbon de bois, moi aussi je doute. Même si je ne mets pas en doute l'immense supériorité des professionnels japonais pour les méthodes de culture de bonsai, l'introduction ou non du charbon de bois dans un substrat obéit à la même problématique dans la culture en conteneur de végétaux de pépinière avec en plus l'avantage d'avoir été dans ce domaine  été étudié de manière scientifique. Et justement, le résultat, c'est qu'en dehors de la propagation de boutures, il n'y a pas d'intérêt à le faire.
Je pense que Michel parlait plutôt d'une certaine forme d'intérêt et de sensibilité pour la culture des plantes en pot en général et pas uniquement du bonsai, et encore moins du bonsai d'exposition qui est effectivement considéré comme un loisir réservé aux personnes âgées riches.

Je suis allé plusieurs fois au Japon et j'ai à chaque fois été étonné par la quantité de plantes et de pots posés sur les trottoirs à Tokyo, à même le sol, devant des magasins ou des restaurants. Et pas forcément dans des petites rues calmes mais aussi sur des grands boulevards très passants. Je me souviens aussi d'un joli bonsai de Mume en fleur posé à côté de l'entrée d'un restaurant, avec des dizaines de gens qui passaient à côté, plus ou moins indifférents. Le vol ou la dégradation ne semblait même pas une option envisageable.

A titre de comparaison, dans le quartier de mon père à Paris, depuis quelques mois la mairie a installé des arbustes dans des grands pots le long d'une rue très commerçante et animée. Lors de ma dernière visite j'avais observé que les pots étaient considérés comme de véritables poubelles par les passants. On y trouvait de tout et souvent le pire. Au pied, évidemment tous les chiens du quartier faisaient leur besoin. Sans parler des arbustes déterrés et des branches cassées.

J'habite pas très loin d'une ville très touristique et festive et je me lève parfois très tôt pour travailler, à l'heure à laquelle les fêtards vont se coucher. Et je ne compte plus les matins où j'ai vu la plupart des fleurs arrachées de leurs jardinières et balancées un peu partout par les noctambules éméchés.

Dans le cadre de mon ancien travail, j'ai eu l'occasion d'avoir pour clients des gens qui venaient du monde entier (on va dire le monde entier plutôt aisé, mais pas forcément fortuné...) et en particulier beaucoup de japonais. Evidemment, on me dira que les généralités ne valent rien mais les seuls clients que j'ai vu photographier des fleurs ou des arbres, me demander leurs noms, c'étaient les japonais.

Enfin, il n'y a aucun équivalent de hanami (cerisiers en fleurs)ou koyo (feuilles rouges des érables) en Europe.

Je ne dirais pas forcément que les japonais ont le bonsai dans leur culture, ou plutôt je le dirais autrement: il existe au Japon un contexte (appelez le culturel, moi ça me convient) qui est extrêmement favorable au développement de l'art du bonsai et qui a permis au bonsai japonais d'être ce qu'il est.

Je ne trouve pas la comparaison avec le golf très judicieuse. C'est une comparaison biaisée qui sert à démontrer ce que tu veux démontrer. La France n'est pas le pays leader incontesté et mondial dans ce sport. Le bonsai est un art, donc une pratique dite culturelle, le golf est un sport, une activité physique qui a certes un ancrage culturel, mais c'est quand même très différent. Et on ne peut pas dire que le golf soit le sport le plus ancré dans la culture française qui soit.

Penser que les activités pour les enfants sont une manière d'assurer la pérennité du marché du bonsai est peut-être vrai factuellement mais je trouve ça assez triste de voir les choses uniquement sous cet angle, et assez superficiel aussi.

Pour le charbon actif, si je parlais/écrivais couramment japonais, eh bien je demanderais à ces grands maîtres de m'expliquer pourquoi ils en mettent dans leurs substrats, alors que les études scientifiques sur les plants de pépinières disent que ça ne sert à rien. Ca permettrais de faire un peu avancer le schmilblick! Comme je ne parle pas japonais (à mon grand regret), je ne peux pas le faire, et en plus le seul maître japonais que je connaisse et avec qui j'arrive à communiquer n'en met pas. C'est con.....

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 22:51 »

Que le rapport des Japonais au règne végétal soit (statistiquement) différent du notre me semble assez acceptable. Mais l'affirmation initiale n'était pas celle-ci.
En trente ans (depuis mon premier voyage au Japon), j'ai pu discuter de manière suffisamment  approfondie pour connaître leurs loisirs préférés avec, au bas mot, des dizaines de Japonais. J'en ai rencontré deux qui avaient des bonsaïs, l'un quelques plants très mal entretenus et l'autre des satsukis très bien menées qu'il produisait à partir de boutures.
Dans le même temps, je ne compte pas ceux que j'ai rencontrés et qui pratiquaient le Thé, la calligraphie et ceux, encore plus nombreux qui pratiquaient un instrument de musique, occidental, bien sûr.
Donc empiriquement, j'en déduis que le bonsaï fait largement moins partie de la culture japonaise que les activités citées plus haut.

La supériorité des professionnels japonais du bonsaï n'a àma pas grand-chose qui soit directement lié à la culture japonaise mais est plutôt due à un apprentissage précoce, suivi d'un travail de 10 h par jour 6 jours sur 7. Évidemment, c'est un point de vue moins romantique et moins essentialiste, que tu pourras à ta guise qualifier de « triste et superficiel » faute d'argument plus pertinent.

AlainK


Localisation : Olivet - 45
Messages : 781


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 23:15 »

lanig a écrit:

On peut trouver plein de références (sérieuses) sur les bienfaits du carbone actif / charbon de bois / etc.
C'est possible d'avoir quelques-unes de ces références ?
Je ne pense pas que ni l'exemple des fleurs (durée de culture : quelques jours) ni celui de la terra preta soient pertinents pour ce problème.
Je ne pense pas que tu aies lu l'article que je citais, mais bon, tu as des certitudes, c'est un peu comme la religion : quand on ne peut pas démontrer que ce que l'on croit n'est pas la vérité, on peut toujours dire qu'il n'y a pas de preuve que le contraire n'existe pas. C'est la base du bourrage de crâne, le père Noèl, Dieu, etc.

Quelques références, d'abord pour les "gauchistes"

https://blogs.mediapart.fr/edition/vert … re-durable

Pour les autres :

Ecolos : association Kokopelli :
https://kokopelli-semences.fr/bernard_terra_preta

Liberterre :
http://liberterre.fr/gaiasophia/gaia-cl … preta.html

Etc.

http://www.granpaititi.com/terra-preta-paititi-135.html

http://www.dc.delinat-institut.org/doc/ … -preta.pdf

Des vidéos :

ARTE :








Etc.

Articles "de fond" :

https://www.ademe.fr/sites/default/file … -2p-bd.pdf

http://www.fao.org/docrep/005/y2779f/y2779f03.htm

http://docnum.univ-lorraine.fr/public/S … ARDINS.pdf

"Lanig" (en breton, "petit Alan", contraction dialectale de "Alanic" ?...), je te laisse trouver d'autres sources et en faire un synthèse : si tu trouves des sources convaincantes invalidant ces données, envoie-moi ton adresse perso, je t'enverrai en réponse 100 kilos de charbon de bois wink

Bref, oui, les brûlis dans les régions chaudes sont une catastrophe écologique. Les peuples précolombiens avaient une telle maîtrise des cultures, notamment grâce au charbon de bois (le compost étant insuffisant à terme) que plus de 2 000 ans plus tard, leurs parcelles cultivées sont encore fertiles.

Là, un esprit un tant soi peu critique peut sans doute remettre en cause sa "religion", non ?...

Ceci dit, je défendrai toujours un état laïc : le droit pour les adultes de croire à la petite souris, au père Noèl et aux miracles, à fesse-bouc.

Mais perso, comme feu Stephen Hawking, je préfère croire en la science.

Club FFB : Le Renouveau du Bonsaï, 45 Olivet - http://www.rdb45.fr/

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 23:21 »

Je connais l'article sur la terra preta depuis une dizaine d'années environ.
Maintenant, plutôt qu'un procès d'intention, je te demande simplement les références sérieuses  (i.e. raisonnablement scientifiques)  montrant que le charbon dans les pots de culture a un intérêt et dont tu viens de prétendre qu'elles existent. Parce que pour l'instant, le croyant, c'est pas moi, c'est toi wink

AlainK


Localisation : Olivet - 45
Messages : 781


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 05-04-2018 23:57 »

lanig a écrit:

(...) pour l'instant, le croyant, c'est pas moi, c'est toi wink
Mea culpa, mea maxima culpa.

Effectivement, je crois en la science : j'ai posté des vidéos pour les mal-lisants, mais aussi des liens vers des articles universitaires signés par des spécialistes, pas des guignols.

Lis.

Club FFB : Le Renouveau du Bonsaï, 45 Olivet - http://www.rdb45.fr/

Louis-VB


Localisation : Isère
Messages : 289


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 06-04-2018 00:15 »

lanig a écrit:

Que le rapport des Japonais au règne végétal soit (statistiquement) différent du notre me semble assez acceptable. Mais l'affirmation initiale n'était pas celle-ci.
En trente ans (depuis mon premier voyage au Japon), j'ai pu discuter de manière suffisamment  approfondie pour connaître leurs loisirs préférés avec, au bas mot, des dizaines de Japonais. J'en ai rencontré deux qui avaient des bonsaïs, l'un quelques plants très mal entretenus et l'autre des satsukis très bien menées qu'il produisait à partir de boutures.
Dans le même temps, je ne compte pas ceux que j'ai rencontrés et qui pratiquaient le Thé, la calligraphie et ceux, encore plus nombreux qui pratiquaient un instrument de musique, occidental, bien sûr.
Donc empiriquement, j'en déduis que le bonsaï fait largement moins partie de la culture japonaise que les activités citées plus haut.

La supériorité des professionnels japonais du bonsaï n'a àma pas grand-chose qui soit directement lié à la culture japonaise mais est plutôt due à un apprentissage précoce, suivi d'un travail de 10 h par jour 6 jours sur 7. Évidemment, c'est un point de vue moins romantique et moins essentialiste, que tu pourras à ta guise qualifier de « triste et superficiel » faute d'argument plus pertinent.
Dis donc, c'est un peu tir groupé ce soir!

Je ne suis pas vraiment convaincu par tes arguments.

Je connais des Hauts Alpins qui ont pour loisirs l'escalade,la mécanique auto ou les mathématiques appliquées, mais je n'en connais qu'un seul qui pratique la sculpture sur bois sur pin arolle (NB: je connais quand même pas mal de hauts alpins. Pas tous certes, mais pas mal quand même). Je pourrais donc en déduire empiriquement que la mécanique auto ou les mathématiques appliquées font plus partie de la culture locale que la sculpture sur bois mais pourtant ce n'est pas vrai. La sculpture sur bois est une pratique ancestrale là bas, qui se transmet depuis des générations et qui est favorisée par un contexte local, bien plus que la mécanique ou l'escalade, même si une majorité écrasante de hauts alpins se contrefoutent de la sculpture sur bois. Je ne vois pas ce qu'il y a de romantique ou d'essentialiste là dedans.
Je pourrais multiplier les exemples dans ce sens. Aucun intérêt.
Comme quoi, l'empirisme....

"un apprentissage précoce, suivi d'un travail de 10 h par jour 6 jours sur 7": en 1991 la première femme premier ministre française avait comparé les japonais à des "fourmis jaunes". On peut donc en déduire que déjà à cette époque l'image des japonais gros travailleurs était assez répandue, à tort ou à raison. Et je crois savoir que c'est toujours le cas. J'ai la bêtise de croire que c'est donc un trait culturel largement reconnu et bien plus que dans d'autres pays, ou en tout cas que beaucoup de monde s'accorde à dire que les japonais travaillent beaucoup, ils "sont connus pour ça". On peut aussi considérer que c'est une généralité, un cliché ou un stéréotype, au même titre que, au hasard, une certaine sensibilité au monde végétal.

Je maintiens triste et superficiel.
Tu as l'air de voir assez souvent toute initiative venant de professionnels comme uniquement guidée par un potentiel appât du gain, une vision mercantile.
Je ne vais pas parler au nom des professionnels du bonsai japonais mais en mon nom propre.

J'ai exercé la profession de guide de haute montagne pendant 15 ans. J'ai toujours essayé de promouvoir auprès de mes clients et de leur descendance la pratique des sports de montagne et en particulier de l'alpinisme, activité en nette perte de vitesse depuis une grosse décennie.  Tu me diras que c'est intéressé, que c'est pour m'assurer une future clientèle. Eh bien non, pas du tout. La preuve j'ai arrêté ce métier depuis un an. Je pense par contre que pratiquer cette activité est une bonne chose dans notre monde actuel. Qu'elle m'a personnellement apporté énormément de bonnes choses, humainement en particulier, et que donc, elle peut aussi en apporter énormément à d'autres, si ils se donnent la peine de s'y investir.
Rien d'essentialiste ou de romantique (tout de suite les insultes...) là dedans. Par contre j'ai la faiblesse de penser que certains professionnels du bonsai japonais (peut-être pas tous bien sûr) peuvent tenir ce genre de raisonnement.

Et puis j'ai un autre travail depuis 2 ans. Je suis arboriste grimpeur. Le grand classique dans ce métier c'est le client qui demande d'étêter ou de tailler très fortement un arbre dans leur petit jardin parce que l'épicéa/mélèze/douglas/pin qui était si sympa quand il était petit cache maintenant la vue ou le soleil. Les professionnels peu scrupuleux vont s'exécuter, déboiter l'arbre tout en sachant que c'est très mauvais pour lui, que ça le condamne à long terme et que c'est en plus très laid. Un bon artisan va par contre lui proposer l'abattage si l'arbre n'a pas de valeur sentimentale, et de replanter une essence plus adaptée à son espace disponible. Pourtant l'abattage est souvent bien plus cher qu'une taille radicale, surtout s'il y a des contraintes, ce qui est en général le cas. Mais sur le long terme, c'est clairement la meilleure solution. Si le client à mauvais esprit, il va penser qu'il se fait arnaquer et pourtant...

Non, tous les professionnels qui gagnent de l'argent dans une activité ne raisonnent pas uniquement en terme d'accumulation de pognon. Il y en a. Mais il n'y a pas que ça. Et parfois c'est même une petite minorité.

Voilà pour mes arguments. Après, il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 06-04-2018 07:42 »

Effectivement, je crois en la science : j'ai posté des vidéos pour les mal-lisants, mais aussi des liens vers des articles universitaires signés par des spécialistes, pas des guignols.

Lis.
Je me permets de te renvoyer la consigne : on parle de charbon de bois et tu postes des articles sur le carbone organique en général (protéines, lipides, glucides...) dans des systèmes où il n'y a pas de charbon de bois.
Tu as vraiment besoin d'explications supplémentaires ?

clem

Modérateur

Localisation : Normandie
Messages : 5583


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 06-04-2018 09:12 »

salut Lanig, tu demandes qu'on t'apporte des études scientifiques validant l'utilité du charbon de bois dans la culture en pot... Mais tu pourrais aussi nous donner un(des) lien(s) d'études scientifiques sérieuses qui concluent à l'inutilité du charbon de bois ? ça ferait avancer le schmilblick up

Perso la recette de grand-mère consistant à mettre un peu de charbon de bois émietté pour éviter la fonte des semis (ou bien encore l'astuce consistant à tremper les graines à semer dans de l'eau mélangée à de la cendre de bois) suffit à me convaincre de mettre du charbon de bois dans mes mélanges (conifères ou feuillus) cool Mais ça n'engage que moi siffle

lusso

Modérateur

Localisation : Dijon
Messages : 7416


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 06-04-2018 14:28 »

clem, tu retournes le débat wink

Quand on affirme que quelque chose marche, ce n'est pas à celui qui doute d'apporter la preuve que cela ne marche pas.

Maintenant, j'aimerais comprendre comment cela peut marcher. Et ce n'est pas la pléthore de pages web ou vidéo disant que ça marche qui est une preuve. J'aimerais donc une ou des études "raisonnablement scientifique" pour expliquer wink

La page Facebook des Esprits de Goshin
bonsaiPA : les Petites Annonces du bonsaika

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 06-04-2018 22:02 »

Tout en  souscrivant à la réflexion de Lusso, voici deux liens.
L'un qui montre que rajouter du charbon de bois impacte assez lourdement la croissance (voir par exemple Vermiculite seule versus vermiculite + charbon)
http://fradnai.free.fr/docs/doc14.pdf
l'autre qui montre éventuellement un  effet positif sur la croissance  mais de manière non significative.
https://scielo.conicyt.cl/pdf/idesia/v32n3/art02.pdf


la recette de grand-mère consistant à mettre un peu de charbon de bois émietté pour éviter la fonte des semis (ou bien encore l'astuce consistant à tremper les graines à semer dans de l'eau mélangée à de la cendre de bois) suffit à me convaincre de mettre du charbon de bois dans mes mélanges (conifères ou feuillus)
Mais sur les cultures à long terme il y a peu ou pas d'effet et dans un sens variable. Et ce n'est pas étonnant, le charbon actif a pour propriété principale de fixer de nombreuses substances. Dans le cas de semis ou de bouquets, la fertilisation est faible ou nulle et les éventuelles substances produites ont toutes les chances de correspondre à des toxines ou des déchets du métabolisme et les capturer est un avantage. Dans une culture à long terme, la probabilité que le C.A. capte des substances favorisant la croissance est a priori aussi élevée que l'inverse.

Je maintiens triste et superficiel.
Tu as l'air de voir assez souvent toute initiative venant de professionnels comme uniquement guidée par un potentiel appât du gain, une vision mercantile.
Je croyais qu'on discutait d'idées, pas de ma personne.
Il ne m'aurait pas déplu de discuter sérieusement de différents aspects de la culture japonaise. Le faire avec un interlocuteur qui recourt systématiquement à l'attaque ad hominem, en plus me prêtant des propos que je n'ai pas tenus, ne m'intéresse pas, désolé.

Louis-VB


Localisation : Isère
Messages : 289


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 07-04-2018 00:22 »

Bon, ok, tu es une victime.... C'est vraiment pas sympa de ma part.
Mais relis tes très fréquentes interventions sur les différents forums sur lesquels tu exerces ton magistère. C'est en général empreint d'esprit de contradiction et pas forcément toujours extrêmement bienveillant. Il faut alors dans ce cas accepter d'être aussi parfois contredit, même si apparemment ça ne te fait pas plaisir.

Moi aussi je pourrais me draper dans mon statut de victime puisque tu m'as traité d'essentialiste et de romantique!

Sincèrement, on aimerait tous profiter de tes connaissances et de ton savoir sur la culture japonaise, culture à laquelle nous ne pouvons malheureusement pas avoir accès au même niveau que toi. Avoues que tu distribues les informations à ce sujet avec parcimonie, contrairement aux multiples publications de biologie végétale dont tu nous abreuves régulièrement.
D'ailleurs puisque tu es là j'en profite: est-ce que les grands maîtres japonais du bonsai sont si pointus que ça en physiologie végétale? Ou même s'y intéressent-ils juste un peu? Parce qu'on est quand même ici pour essayer de faire du bonsai, de nous améliorer dans ce domaine. Si on peut devenir des puits de science par la même occasion ça serait génial mais en ce qui me concerne c'est pas l'objet premier de ma présence sur ce forum.

De mon côté et même si je ne vais pas au Japon depuis 30 ans et que je dois avoir maximum 50 mots à mon vocabulaire nippon, j'essaye de demander quand même. LE pro du bonsai japonais que je connais est en ce moment passionné par les mycorhizes. Il est en contact avec des scientifiques qui étudient les différentes associations. Il fait des tests, qui évidemment n'ont aucune valeur scientifique, puisque le protocole est forcément douteux... Mais il a malgré tout des résultats intéressants.

Je serais aussi vivement intéressé d'avoir l'avis des maîtres japonais qui utilisent du charbon actif dans leurs substrats, puisque nous avons la chance d'avoir quelqu'un qui parle couramment leur langue et qui pourrait donc partager ces informations précieuses avec nous.
Ca m'intéresserait beaucoup plus que des publications scientifiques. En tout cas je ne les lis pas, je l'avoue, mea culpa. C'est un parti pris, pardon... Il m'arrive d'en lire, mais je m'en tiens aux arbres. La vie est courte, on peut pas s'intéresser à tout.

D'ailleurs je me pose souvent la question de la pertinence de publications sur les orchidées, ou d'autres plantes, appliquées aux arbres. Le monde végétal est vaste et avec des différences de fonctionnement énormes entre les différents groupes. Les arbres sont des organismes complexes et finalement encore assez peu connus par certains aspects. Certes ils font partie du même règne que les autres végétaux mais nous sommes, nous humains, du même règne que les ténias mais notre fonctionnement est, convenons-en, assez différent sur de nombreux aspects.
Enfin, je me pose des questions, je doute... Et pendant ce temps là, la science avance!

Pour le recours systématique à l'attaque ad hominem, ça me fait rire, pardon. N'est-ce pas un petit peu exagéré?
Est-ce que contredire tes affirmations et tes objections c'est de l'attaque ad hominem? Peut-être que tu n'es pas habitué à ce que l'on te contredise. Moi je suis habitué, et il m'arrive même de me contredire moi-même...

Je me suis expliqué sur les termes "triste et superficiel". J'assume encore une fois. Je n'ai pas dis que c'était toi qui l'était, mais ta vision de l'évènement relaté par Michel et j'ai argumenté dans ce sens.

Quant à mon affirmation sur ta vision des professionnels (tu peux remarquer que j'ai utilisé l'expression "tu as l'air"), je me suis basé sur plusieurs de tes interventions sur différents sujets dans différents forums. Cependant, il y a bien longtemps, dans un fil sur la scuola d'arte bonsai, tu avais défendu les pros japonais pour contredire les disciples de Mr Ando, et je t'avais suivi là dessus. Mais c'est la seule fois dont je me souvienne. Finalement, l'esprit de contradiction ça peut marcher dans les deux sens, c'est pratique....

Bon... Notre petit échange doit commencer à saouler tout le monde et je me dis que peut-être n'aurais-je pas dû te répondre. Alors c'est certainement le moment d'en rester là parce que sinon ça peut durer presque éternellement.

En plus les rempotages vont bientôt commencer chez moi et j'ai bien envie de savoir si c'est une bonne idée ou pas de mettre du charbon actif dans mes substrats.

AlainK


Localisation : Olivet - 45
Messages : 781


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 07-04-2018 16:58 »

Louis-VB a écrit:



En plus les rempotages vont bientôt commencer chez moi et j'ai bien envie de savoir si c'est une bonne idée ou pas de mettre du charbon actif dans mes substrats.
Dans la mesure où certains ici utilisent le charbon actif sur leurs propres arbres et que d'après eux c'est bénéfique, je leur ferais plus confiance qu'à ce qui est rapporté de deuxième main, voire plus loin par d'autres.

Pour ce qui est des propriétés du charbon de bois de fixer les toxines, puisqu'on cite "les maîtres japonais" : un ami qui a fait un stage au Japon nous disait que quand le patron traitait ses arbres, il interdisait à tout le monde de sortir quand il pulvérisait - régulièrement - ses arbres avec des produits chimiques. Aux dernières nouvelles, le copain n'a pas pu y retourner cette année car le patron avait un cancer.

Or je pense que nous sommes nombreux à n'utiliser le chimique que de façon très parcimonieuse, et en cas de problème grave.

Tires-en toi-même les conclusions.

D'autre part, je persiste à affirmer que le carbone, sous forme de charbon de bois ou de charbon actif, est bénéfique pour les sols, la vie microbienne et l'assimilation des éléments nutritifs du sol, surtout en bio, mais je ne vais pas en remettre une couche, c'est avéré par de nombreuses études scientifiques.

Ce qu'on appelle en anglais le "biochar" est utilisé dans de nombreux pays pour régénérer les sols. Voir par exemple :

http://www.iedafrique.org/Le-Biochar-un … gique.html

Peut-être ce lien peut-il aider Lusso à comprendre, même si un site d'une ONG n'est pas une publication scientifique qui nécessite d'avoir de solides connaissances scientifiques et est donc inaccessible au commun des mortels.

Ceci dit, si tu veux jouer les Saint Thomas, voici les coordonnées de l'auteur de l'article :

Luc Gérard Onana Onana

Ingénieur agronome/ Msc en science du sol
Enseignant associé à la filière de métier du bois, de l’eau et de l’environnement, Université de Dschang
Laboratoire de conversion thermochique de la biomasse, Université de Gand, Belgique
Email : onalucassen@yahoo.fr / lucgerardonanaonana@Ugent.be

Club FFB : Le Renouveau du Bonsaï, 45 Olivet - http://www.rdb45.fr/

lanig


Localisation : limite 35/56
Messages : 1396


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 07-04-2018 21:05 »

Ce qu'on appelle en anglais le "biochar" est utilisé dans de nombreux pays pour régénérer les sols. Voir par exemple :
C'est une variation industrielle de la terra preta, et c'est toujours relié que de très loin au problème posé ici.
Dans l'article cité, peux-tu faire la liste des avantages qui sont a priori pertinents pour une culture en pot ?

Pour info, le biochar a été testé comme substrat de culture en pot, pas comme additif mais comme remplacement total (comme c'est à la mode, on trouve beaucoup plus d'articles et cela sature les recherches pour des données correspondant davantage au problème). En gros, c'est un remplacement de qualité globalement similaire aux substrats classiquement utilisés en horticulture.
Le gros avantage envisagé, c'est le coût : le biochar, c'est du déchet organique, un peu n'importe lequel, pyrolisé, processus par lequel on récupère de l'énergie. C'est économiquement intéressant : on se débarrasse de déchets difficilement valorisables, on peut revendre l'énergie et le déchet final peut être épandu en masse dans les champs en prétextant qu'il améliore les sols (perso, quand même, la pyrolyse est connue pour produire plein de produits pas très recommandables, donc avant de mettre cela dans des sols destinés à la culture, un certain nombre de vérifications semblent indispensables...)

Un peu de lecture http://www.earthisland.org/journal/inde … il_scheme/

...des références dans un domaine proche du problème envisagé ?

AlainK


Localisation : Olivet - 45
Messages : 781


Message privé Site Web
 

Re: Utilité du Charbon actif ?

« Réponse : 07-04-2018 21:44 »

lanig a écrit:

Ce qu'on appelle en anglais le "biochar" est utilisé dans de nombreux pays pour régénérer les sols. Voir par exemple :
C'est une variation industrielle de la terra preta, et c'est toujours relié que de très loin au problème posé ici.

"Une variation industrielle" pour un projet d'une ONG visant à aider des populations locales à faire au mieux avec leurs modestes moyens, tu déconnes ou quoi ?

OK, j'ai compros, tu plaisantes. Mais moi qui ai souvent un humour un peu grinçant, j'avoue que là, je ne souris pas :

Dans l'article cité, peux-tu faire la liste des avantages qui sont a priori pertinents pour une culture en pot ?
Bin...

neutralneutralneutral

Lis l'article : je ne vais pas te faire l'injure de citer ce qui est écrit par quelqu'un, escuse-moi, qui a quand même plus de compétsences en la matière que toi. C'est quoi l'intitulé de ta thèse de Doctorat ?



Pour info, le biochar a été testé comme substrat de culture en pot, pas comme additif mais comme remplacement total (comme c'est à la mode, on trouve beaucoup plus d'articles et cela sature les recherches pour des données correspondant davantage au problème). En gros, c'est un remplacement de qualité globalement similaire aux substrats classiquement utilisés en horticulture.
Le gros avantage envisagé, c'est le coût : le biochar, c'est du déchet organique, un peu n'importe lequel, pyrolisé, processus par lequel on récupère de l'énergie. C'est économiquement intéressant : on se débarrasse de déchets difficilement valorisables, on peut revendre l'énergie et le déchet final peut être épandu en masse dans les champs en prétextant qu'il améliore les sols (perso, quand même, la pyrolyse est connue pour produire plein de produits pas très recommandables, donc avant de mettre cela dans des sols destinés à la culture, un certain nombre de vérifications semblent indispensables...)
N'importe quoi ! Il n'a jamais été ici (ou ailleurs : tu es sur fesse-bouc ou quoi, tu ne mets pas à jour tes vaccins ?...)question de "remplacer" un substrat par du charbon, excuse-moi, mais ce que tu viens de tapoter est vraiment digne de fesse-bouc. 

...des références dans un domaine proche du problème envisagé ?
Après, qu'est-ce qui est le plus crédible, le "Blog" que tu cites, aucune signature, ou l'article que je mentionne, signé par un scientifique que, le le rappelle, tu peux contacter si ta "science" est prétendument plus valide que son travail :

Email : onalucassen@yahoo.fr / lucgerardonanaonana@Ugent.be

Franchement, tu crois encore à la petite souris, au Père Noël, à Monsieur dieu, à Bonsai sensei, ou quoi ?...

Club FFB : Le Renouveau du Bonsaï, 45 Olivet - http://www.rdb45.fr/

Page:   Début  «  1  2  3  4  »  Fin 

Index du forum » L'ART DU BONSAI » CULTURE, TAILLES ET TECHNIQUES » Utilité du Charbon actif ?