Devenir un esprit de Goshin
Bonjour, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire. Mot de passe perdu ?
Page:   Début  «  1  2 

riki


Localisation : Nanteau sur essonne 77
Messages : 662


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 21-08-2005 02:28 »

j'aime aller au brame et l'an dernier ma femme préférait qu'on y aille avec un groupe en sortie organisée par l'O.N.F. d'Orléans, on a eu droit qu'à 2-3 coups de gueule en 8h (autant dire que c'était nul à ch...!) parcontre j'ai été effarer de voir que tous avaient une frousse d'enfer d'être dans la nuit, voir des sillouetes se dessiner grace au clair de lune et aux arbres, le hululement d'une chouette, les piétinement d'un hérisson ...

enfin ébahit de la nullité des gens

Monique faye

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 21-08-2005 07:55 »

Je ne dirais pas qu'ils sont nuls.

Ils sont le résultat d'une éducation pernicieuse et d'une éducation à la vie de plus en plus artificielle.

Aseptisés, coupés du réel, propriétaires du monde et virtuels de plus en plus...

Ici, où je vis, la nuit n'existe pratiquement plus.  Il y a des lampadaires par tout.
Pourtant la nuit dans ce qu'elle a d'apaisant, de magique et parfois d'oppressant, la nuit a son importance.

Les saisons sont niées, les journées de la fée électricité ont la même longueur.  Les fruits de printemps sortent au coeur de l'hiver.

Je ne suis pas sure que ce soit souhaitable pour nous.

Le désir de trouver des choses qui font partie de nous et sur lesquelles on peut s'appuyer existe.

Peut être pas pour tous mais la forêt, (même la forêt où on entend encore un peu le ronflement de l'autoroute)  peut en faire partie.

Je suis entièrement d'accord avec Jepator.

Cracrahoc

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 21-08-2005 22:35 »

Bonsoir,

Je partage l'opinion de Monique. Il n'est pas besoin d'une forêt sauvage, ou très vaste pour s'assoir au pied d'un arbre et écouter.
Le vent dialoguant avec les feuilles, les odeurs de champigons, d'humus, des fleurs (même dans les bois!) les pas délicats d'un daim, le grognement des sangliers (euh... j'ai quand même eu la trouille... mais ils sont passé à coté sans s'arréter! Ouf...) .

Même dans un milieu de bocage, dans les anciens sentiers, on peut ressentir de forte émotions. Une ballade nocturne pour écouter les hiboux, observer les chauves souris.

Et... sans forêt, il est possible d'observer la nature, même à Paris. Mais il faut savoir observer, et écouter attentivement pour entendre autre chose que les klaxons, les moteurs rageurs et les pigeons idiots.

Ce n'est pas un "retour" aux sources, comme certains courant de pensée le véhicule, mais s'ouvrir à ce qui fait que la vie est possible. Ce n'est pas nous qui faisont que la vie soit possible, mais un ensemble de plein de petites choses, étroitement liées les unes aux autres.

Certaines réactions m'ont "choqué" par leurs violences. Mais elles soulignes d'autant les propos de Monique.

Monique faye

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 22-08-2005 16:46 »

La motivation première est sans doute le désir d'exister, de faire quelque chose qui se voit.

Certains y parviennent en créant et d'autres qui ne savent pas créer le font en détruisant.

J'ai toujours pensé que chacun de nous avait quelque chose à apporter aux autres, même le plus discret mais notre type de société ne le permet pas.

Il y a les vedettes qui focalisent l'attention, la norme qui se contente d'exister dans leur famille ou dans leur profession  ou avec leurs amis et les autres...

Ce n'est pas seulement une question d'argent.  C'est juste d'exister et d'être apprécié en tant que personne.

Nous avons bien du chemin à parcourir.

alexis


Localisation : Lyon
Messages : 1830


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 23-08-2005 12:47 »

Oh Monique !!!
Je ne vois qu'aujourd'hui ce texte magnifique, c'est exactement ça, c'est génial !!!

Il y a des pompes de marche dans la voiture, avec un veiux jean pour aller crapahuter le soir dans les forêts du Jura après le travail.

C'est beaucoup plus que beau, c'est mystique, il y a une frontière presque tangible entre le chemin et là-bas.

C'est sur qu'il faut que chacun la passe un jour, tout seul au risque de ne pas la sentir, et aille tenter de comprendre un peu de l'essence de l'Univers.

Merci, encore !

jepator

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 26-08-2005 13:07 »

La motivation première est sans doute le désir d'exister, de faire quelque chose qui se voit.

Certains y parviennent en créant et d'autres qui ne savent pas créer le font en détruisant.

J'ai toujours pensé que chacun de nous avait quelque chose à apporter aux autres, même le plus discret mais notre type de société ne le permet pas.
Ce n'est pas seulement une question d'argent.  C'est juste d'exister et d'être apprécié en tant que personne.

Nous avons bien du chemin à parcourir.
Ce besoin d'exister né d'un manque de racines, l'homme cherche à se mettre en avant quand il se sent mal dans sa peau, quand il ne sait pas d'ou il vient, à quelle tribut il appartient. Ce besoin de prouver son existence en developpant un "paraitre" ou pire en faisant des actes criminels tels que ceux cités ne sont que les conséquences d'une société loin de ces racines: la terre, les forêts, la campagne tout simplement.

Lors d'etudes, j'ai eu l'occasion de comparer les taux de suicides au niveau des differentes zones geographiques: pour les jeunes ils sont beaucoup plus faibles à la campagne et chutent spectaculairement dans des regions comme le pay basque, la corse par exemple.
Je suis evidement tres loin de partager l'esprit nationaliste qui decoule souvent des fiertés d appartenance à des "tributs" mais il est clair que connaitre ses racines soulage l'homme des besoins de se mettre en avant, devant meme la mere nature.

sylve barbe


Localisation : canada
Messages : 636


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 26-08-2005 15:08 »

BRAVO MONIQUE CES PAROLES SONT TRÈS SAGES=Certains y parviennent en créant et d'autres qui ne savent pas créer le font en détruisant.

olivier guimaraes

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 07-09-2005 09:05 »

belle synthese imagée de l homme face a la nature , de l homme dans la nature , c est a dire de l homme en tant que nature , ce texte resume allegrement la philosophie bouddhiste

comme j aime a le dire : " cherche dans cet horizon si lointain qui se renouvelle sans cesse "

, cette phrase simple est pour moi un eloge a la complexité de la vie , cette phrase est l eveil de l homme face a la nature en un tout unique et harmonieux , au travers de celle ci , de cet horizon , prend naissance la source de la vie , l horizon en renouvellement permanent et en perpetuel mouvement est un un univers ou microcosmes et macrocosmes s unissent pour ne former q un , le cycle du mouvement de la vie s ouvre au travers de l horizon et cette meditation de la vie face a la nature nous permet prendre conscience de notre place d homme en tant qu homme au sein de cette terre ,

c est ainsi que s eleve la conscience du fait que le moindre de nos agissements a une interaction face a la nature et a notre environnement , les bonsai sont nos horizons il represente le lien qui nous rend homme et humble face a la nature ...

merci monique ....

Veg

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 07-09-2005 11:15 »

Ce texte et cet idée, cette démarche est, je trouve, fantastique. Qu'y a-t-il de plus beau que, tout seul, loin des hommes mais proche de la nature, marcher de nuit ou de jour dans une forêt ?
Qu'y a-t-il de plus beau que de s'évader pendant quelques heures de notre société, afin d'être seul en face de soit même ?
Qu'y a-t-il de plus beau que d'être sy loin de nos routes, nos bâtiments de bétons et de goudron, et si proche de la vie ?
Qu'y a-t-il de plus beau que le silence de la ville, et le doux bruit de la nature ?

A ces quatre questions, pour moi, c'est clair et net, la réponse est :
RIEN n'est plus beau que cela.

lolounette


Localisation : 63 Puy-de-Dome
Messages : 3480


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 17-09-2005 14:42 »

La forêt fortement entretenue oui, c'est vraiment.
Je parle de forêts en bordure de garennes à lapins avec seulement des sentiers pour l'exploitation avec des ronces perverses et des toiles d'araignées qui ne sont jamais déchirées.

Un bâton à la main pour  faire fuir les serpents.

Pas de GSM.  La forêt à laquelle je pense n'a pas d'antennes à proximité, les GSM ne marchent pas.

Les humains n'y vont presque plus.  Il y traine encore des arbres abattus par la tempête.

C'est la jungle.
J'habite la, a l'orée d'une foret comme ca...
j'y ai vécu toute mon enfance et je la retrouve aujourd'hui apres des années d'infidélité dans la grande ville, intacte bien qu'encore un peu plus peuplée de ronces.
Les passages d'autrefois se sont refermés ce qui fait que j'ai faillit me perdre plusieurs fois cette semaine.
Mais les arbres familiers sont toujour la, qui veillent et indiquent la bonne direction  wink  big_smile

Franchement je revis !!
Et c'est vrai que quant on a la chance d'avoir cette relation la avec des arbres deja tout jeune, il ne viendrait pas a l'espris d'en deraciner un pour ensuite le laisser pericliter.

On ne tue pas ceux que l'on aime tout simplement.

yangou

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 31-10-2005 19:35 »

bonjour,
premier sujet sur lequel je tombe dans ce forum. Et quel sujet. De Monique (mon idole) bien sûr.
Je vais le faire lire à mes enfants, et ensuite on ira faire un balade, en forêt. Remarquez, les miens je les ai habitués très tôt à s'y balader. Un petit de 2 ans sur les sentiers moussus, faisant attention où il met le pied, tout attentif à tout, odeurs, insectes, bruits, arbres .... c'est trognon.
bon je poursuis la visite de ce site bien riche que je découvre ce jour
++

Michel Sacal


Messages : 14155


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 31-10-2005 20:13 »

Bienvenue ici Yangounet..
Tu trouveras beaucoup de gens sympas et compétents .
Y'a pas que notre Monique !  big_smile

Musashi

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 01-11-2005 00:27 »

bonjour,
premier sujet sur lequel je tombe dans ce forum. Et quel sujet. De Monique (mon idole) bien sûr.
Je vais le faire lire à mes enfants, et ensuite on ira faire un balade, en forêt. Remarquez, les miens je les ai habitués très tôt à s'y balader. Un petit de 2 ans sur les sentiers moussus, faisant attention où il met le pied, tout attentif à tout, odeurs, insectes, bruits, arbres .... c'est trognon.
bon je poursuis la visite de ce site bien riche que je découvre ce jour
++
Pareil mon fils a deux ans et il fait des bisous et des calins aux arbres smile

Mes arbres en culture ont été officiellement baptisé les "paparbres" contrairement aux grands qui sont des "pas paparbres". smile

K-Va

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 18-11-2005 14:35 »

Certe, beau texte.. Mais tout passionné de bonsai que je suis, je ne perd pa de vu qu'un bonsai est un arbre faconné par l'homme a l'image de la nature; un arbre contraint..
Ce n'est que mon avis, mais je pense que la culture d'un bonsai est un acte d'une certaine facon egoiste. C'est s'octroyer un arbre qui aurait peut-etre pu vivre "en liberté" dans la nature.
Je le repete; possedant moi meme plusieur bonsai, ceci n'est pa une critique. Juste une reflexion..
Pour ma part, ce sont les bonsai qui m'on permis de regarder la forêt (et en particulier les arbres) d'une autre facon.

clem

Modérateur

Localisation : Normandie
Messages : 6624


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 18-11-2005 15:14 »

salut K-Va smile
je vois le bonsai comme le besoin d'avoir et de cultiver un peu de nature à soi, dans un pot smile bien sûr c'est égoïste, mais certains arbres souffrent moins en pot qu'en haute montagne ou dans des milieux très secs...

Monique faye

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 18-11-2005 17:00 »

Si le bonsaï permet de regarder la forêt d'une autre façon, c'est déjà une bonne chose.

Les urbains que nous sommes ne savent même plus distinguer un arbre d'un autre, une plante d'une autre.

On passe à côté de beaucoup de choses par ignorance.

C'est vrai que c'est égoiste.  Pour ma part, je vivrais volontiers en province dans un bled tranquille.   

Comme je n'ai pas le choix, le jardin japonais tout petit me permet de supporter le stress, la promiscuité, les odeurs, les bruits et l'agressivité de la merveilleuse vie en ville

Maxime


Localisation : Strasbourg / Forbach
Messages : 739


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 18-11-2005 22:28 »

moi aussi je vois les arbres différemment et encore plus qu'avant depuis que j'ai le virux du bonsaï, en voyant tel ou tel arbre voir des bosquet, je m'imagine des formes... et vu que je prends le car le lundi matin et le vendredi soir pour aller au lycée, je regarde avec bonheur ce que j'appelles mon yose ue à moi.  big_smile  quelques pins réuni ensemble pour le plaisir des yeux. une chose encore, ma maman m'a dit que depuis que je parlais de bonsaï et tout aux repas... elle aussi regardait differemment les arbres! comme quoi... wink

"Chaque homme commet des erreurs.Le sage les reconnaît et s'en corrige.Le sot ne voit pas les siennes et parle haut.L'homme de peu les dissimule, par crainte des critiques."(Chieng Mu des Song)

jf07

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 22-03-2007 13:38 »

Bonjour, c'est JF.  smileJ'ai de la chance car je vis à côté de la forêt et des champs avec une petite rivière. C'est interdit, c'est vrai mais si on fait attention, à pied et bien on voit des lapins, des biches, des chevreuils et même des renards. Moi, depuis que j'ai 8ans, je vais loin dedans et j'adore ça. Je n'entends rien que les oiseaux, je connais leurs chants, je sais où sont les nids etc. C'est juste dommage que les chasseurs du ministres cassent tout! Ils roulent avec leur 4x4 et le fermier avec son tracteur, alors ils écrasent tout et tuent des biches qui sont si douces. Est-ce que ce serait mal si je ramasse un gland de chêne qui prend racine? Il y en a plein et il faut éclaircir après ( ils font ça à la tronçoneuse sur des arbres vivants, c'est pire!) donc, un petit gland pour faire un bonsaï ? Pensez vous que c'est mal?
bisou JF. :-*  ps : regardez ce petit rescapé, je l'ai trouvé dans la rue, dans les poubelles, casi mort, je l'ai ramassé et mis dans ce petit bac, je l'arrose, je lui donne du fumier de poules et voila.

http://www.espritsdegoshin.fr/components/com_agora/img/members/34155_bon_03_2007_001.jpg

Fanny


Messages : 453


Message privé Site Web
 

Re: Lettre ouverte de Monique aux jeunes bonsaillistes...

« Réponse : 22-03-2007 23:35 »

Bonsoir JF,

Je vois que tu es un véritable amoureux de la nature...reste-le toujours, elle te le rendra mille fois...
C'est bien d'avoir "sauver" c'est orme de chine des ordures, rempote-le dans 80% pouzzolane, 20% tourbe tamisée; ou dans 100% akadama si tu peux t'en procurer...

A bientôt

Je n'ai plus de jardin, plus de balcon, mes bonsaï sont chez ma soeur...sniff!

Page:   Début  «  1  2 

Index du forum » ESPRITS DE GOSHIN » POUR VOUS AIDER » Lettre ouverte de Monique aux jeunes...